Vous êtes ici

dsc06142.jpg
Équipe pro

Bruno Genesio : « C’est l’équipe la plus en forme »

19 jan 2023 17:00

Le tirage au sort de la Coupe de France pouvait difficilement être pire mais il offrira un beau spectacle pour le début des seizièmes de finale. Cinq jours après SRFC / PSG, les Rouge et Noir devront de nouveau sortir le grand jeu au Vélodrome pour accéder aux huitièmes de finale de la compétition. Retour sur la conférence de presse d’avant-match avec l’entraîneur rennais.



Coach, un point sur le groupe avant le déplacement à Marseille ?
Arnaud Kalimuendo ne sera pas opérationnel pour le match de vendredi, Steve Mandanda non plus. Ce sont des choses qui arrivent, il faut savoir faire face pour surmonter ces évènements collectivement.

Steve, c’est un forfait lourd supplémentaire…
Je l’ai déjà dit, on connaît l’importance de Steve par sa présence sur le terrain, ce qu’il dégage dans le vestiaire et dans la sérénité qu’il apporte. À chaque fois que nous avons fait appel à Doğan Alemdar il a répondu présent, il a toujours été au niveau et performant lors des quinze matchs joués la saison dernière. C’est pour lui une belle opportunité de montrer ses qualités. C’est un jeune gardien sur lequel le Stade Rennais compte pour l’avenir.

Comment se situe Baptiste Santamaria ? Peut-il démarrer face à Marseille ?
Il est très bien physiquement mais quand on revient d’une indisponibilité assez longue il y a les repères de jeu et le rythme des matchs à retrouver. C’est difficile d’envisager de le voir dès le coup d’envoi mais il peut nous donner un coup de main au cours du match.

Lesley Ugochukwu montre qu’il est plus qu’une alternative…
Il continue sa progression. Il montre qu’il s’impose comme un joueur qui fait partie de la rotation au milieu, sans faire trop de bruit mais il est bien là. Il y en a d’autres qui progressent et qui n’ont pas encore eu l’occasion de se montrer. C’est le signe de la bonne santé de la formation rennaise, un pilier important de la politique du club. C’est intéressant de les voir progresser et d’être capables d’être performants dans des matchs de très haut niveau comme dimanche.

Marseille est sur une série de sept victoires consécutives toutes compétitions confondues. Cela suffit à expliquer la difficulté de la tâche.
Elle fait partie des meilleures équipes du championnat au même titre que Lens. Elle dégage beaucoup de confiance et de puissance. Ils ont un plan de jeu très clair qui demande beaucoup d’énergie mais ils en ont, encore plus à domicile quand ils ont les supporters derrière. Le coach a su imposer sa vision du foot. C’est l’équipe la plus en forme, ce sera un grand match dans une compétition que l’on a cœur de jouer à fond. C’est dans ces matchs-là que l’on s’évalue et que l’on peut soutenir la comparaison.

Quelle est la force de l’Olympique de Marseille ?
Il y a beaucoup de joueurs qui dépassent leur fonction. À la perte du ballon ils mettent beaucoup d’agressivité pour le récupérer très haut. Ils sont quasiment sur du marquage individuel tout terrain avec beaucoup d’engagement, d’efforts et de sacrifices aussi. Il y a une grosse solidarité qui se dégage de cette équipe mais nous aussi on l’a montrée contre Paris. Ce sera un match de très haut niveau.

Vous êtes parvenus à décrocher le point du nul en championnat là-bas cette saison. Un match dont il faut s’inspirer ?
En première mi-temps, on avait fait un gros pressing, on avait réussi à les gêner énormément. On avait plus subi en seconde mi-temps même si en termes d’occasions ce n’était pas énorme. Ce sera un contexte différent dans une période différente. On va s’en servir mais ce ne sera pas le même genre de match.

Pourriez-vous reconduire une défense à cinq vendredi soir ?
Quel que soit le système, il est important d’être solide défensivement. Dans les matchs de très haut niveau, c’est souvent serré. On ne peut pas marquer à chaque fois deux, trois ou quatre buts pour gagner. Il faut savoir ne pas en prendre, c’est ce qui m’a beaucoup plu dans le match contre Paris. Gagner un match 1-0, c’est aussi valorisant. Il faudra s’inspirer de ce que l’on a fait contre le PSG mais aussi jouer car si on veut gagner, il faudra attaquer, c’est dans notre philosophie. Plein de choses peuvent plaider en cette faveur mais il y a aussi d’autres possibilités parce que j’ai la chance d’avoir des joueurs qui sont capables de s’adapter. C’est un confort pour le staff.


**********


16e de finale de la Coupe de France
Olympique de Marseille / Stade Rennais F.C.
Vendredi 20 janvier 2023 – 21h10
Orange Vélodrome
Diffusé sur beIN SPORTS et France 3

Dans la même catégorie

Équipe pro
23 fév 2023 21:00
Équipe pro
19 fév 2023 15:00
Équipe pro
16 fév 2023 18:45
Équipe pro
12 fév 2023 15:00