Vous êtes ici

dsc00896_copie.jpg
Academie

Lucas Da Cunha : « C’est une immense joie. »

05 juin 2019 16:37

Dimanche à Andrézieux, les U19 ont été sacrés Champions de France. Un joueur s’est particulièrement illustré. Lucas Da Cunha, international français U18, a inscrit un triplé en finale face à Montpellier, devant de nombreux membres de sa famille. Interview.

 


Lucas, vous l’avez fait. Vous êtes champions de France !
C’est incroyable. Il était déjà très important pour moi de pouvoir aller en finale et jouer devant mes proches (ndlr : Lucas est né à Roanne, ville située à 70 km d’Andrézieux). Gagner devant la famille, c’est une grande fierté. La victoire est là et j’arrive à être décisif sur ce match. Je suis donc très heureux. En plus, on pourra jouer la Youth League la saison prochaine avec le Stade Rennais.


Raconte nous tes buts.
Sur le premier, Alexis (Trouillet) me lance dans la profondeur puis je fixe le défenseur central. Je m’oriente sur mon pied gauche puis je rentre intérieur et je la mets au fond du pied droit. C’est un geste que je travaille à l’entraînement. Je suis heureux que ça ait payé.

Sur le deuxième, frapper au but était volontaire mais je ne pouvais pas prévoir que le gardien allait faire une erreur. La chance nous a souri.

Le troisième est un peu dans le style du premier. J’ai senti le n°8 montpelliérain arriver fort derrière moi, je l’ai donc feinté. Il glisse et Yann (Gboho), en attirant un autre défenseur, me permet de frapper. Après, c’était la folie. Je n’avais plus de jus. Je ne savais pas dans quel sens courir pour célébrer ce nouveau but. C’est une immense joie.


L’expulsion suivie du pénalty arrêté, c’est le tournant du match ?
Quand on voit le carton rouge sorti, on se dit que ça va être compliqué. Je n’ai pas vu s’il y avait pénalty ou pas mais Pépé (Bonet) a réalisé l’exploit. C’est un soulagement ! Puis on a réussi à faire ce qu’il fallait en mettant un but derrière. Ça a mis un coup au moral à Montpellier et ça nous a mis dans le bain. À la mi-temps, le coach nous a demandé de gagner la seconde période en faisant aussi bien. 4-0 ce n’est pas rien.


Ce titre vient récompenser des mois d’efforts…
C’est une très belle saison. On a un bon groupe. On a eu un bouleversement en janvier avec le changement de coach. Il a fallu s’adapter. On a changé de système de jeu. On a fini avec beaucoup de points d’avance. La demi-finale contre Dijon était assez maîtrisée (victoire 3-1). La victoire en finale 4-0, je ne sais pas d’où ça sort, mais c’est sûrement mérité. Bravo l’équipe ! Bravo le coach ! Bravo le staff ! Merci au club ! Merci tout le monde !


 

#ToutDonner

Dans la même catégorie