Vous êtes ici

nh_3.jpg
Équipe pro

Nicolas Holveck : « Il faut préserver tout le monde. »

21 mar 2020 17:25

C’est depuis son domicile du Sud de la France que Nicolas Holveck, nommé cette semaine Président Exécutif du Stade Rennais F.C., a pris en main les premiers dossiers avec comme priorité la gestion de la crise du Coronavirus. Entretien.



Président, l’entrée en matière est toute particulière…
Ce n’est pas l’idéal pour commencer. J’aurais aimé rencontrer tous les collaborateurs du club le plus vite possible dès ma prise de fonction. Je suis un homme d’équipe et j’ai envie de connaître les personnes avec qui je vais travailler. C’est ce qui me manque le plus aujourd’hui mais le plus important est la santé de chacun.

Comment se passent vos premiers jours, c’est beaucoup de temps passé au téléphone ?
En effet, on est en contact quotidien avec plusieurs collaborateurs du club et l’actionnaire. Nous avons constitué une petite cellule de crise si on peut l’appeler comme cela. On gère les problèmes au fur et à mesure. C’est une crise sanitaire qui devient économique. Les conséquences pour les clubs doivent être mesurées tout de suite. On a certes la chance d’avoir un actionnaire solide mais le Stade Rennais F.C. doit s’assumer par lui-même et donc prendre immédiatement les mesures qui s’imposent afin d’assurer sa pérennité.

Des échanges également avec vos homologues de Ligue 1 et Ligue 2 ?
Nous avons beaucoup de réunions téléphoniques avec les clubs et les instances pour essayer de trouver des positions communes. On sait que la crise est là, ça va être long. On ne va pas reprendre les entraînements et les matches la semaine prochaine, c’est illusoire. Il faut prendre les bonnes mesures pour sauver l’ensemble des clubs. Il ne faut pas penser qu’à soi. C’est l’ensemble de l’économie qu’il faut sauver. Il faut préserver tout le monde. On jouera toujours tous ensemble quoiqu’il arrive.
 

« on parle avant tout de football et de construction de club, au sens large »


Revenons aux circonstances de votre arrivée. Comment avez-vous accueilli la prise de contact des dirigeants rennais ?
Je dois dire que ce n’était pas un objectif. J’étais en négociation avec Monaco pour cesser mon activité avec eux. Ça s’est passé dans les meilleures conditions. Je suis content d’être parti en entente parfaite avec Oleg Petrov. Je l’en remercie. Aux cours de ces discussions, le Stade Rennais F.C. m’a contacté. C’est un club qui m’a forcément fait réfléchir car j’ai toujours eu une bonne image de lui. Je me retrouve dans ses valeurs avec de fortes ambitions, mais réalisables et à sa mesure. C’est une fierté pour moi.

Le discours des actionnaires m’a beaucoup plu parce qu’ils ont parlé de football. Ce n’est pas un fond d’investissement qui est là pour faire des plus-values et du business. L’actionnaire est fort, ancré et historique. Il a envie de vibrer au travers de son équipe. Bien sûr, il y a des contraintes économiques à respecter mais on parle avant tout de football et de construction de club, au sens large. Il y a certes une équipe sur le terrain mais il y a aussi une institution à faire briller. Ça m’a séduit.
 

« Ce sont des résultats d’une régularité assez incroyable. »


Quelle image aviez-vous du Stade Rennais F.C. auparavant ?
C’est un très bon club. J’ai toujours été surpris lorsque l’on dénigrait les résultats du club chaque saison. Les attentes étaient peut-être supérieures à ce que le Stade Rennais pouvait faire. Mais pourtant on voit que le club est souvent européen, qu’il a presque toujours été dans les six, sept ou huit premiers. Le Stade Rennais a joué quatre finale de coupe en dix ans. Ce sont des résultats d’une régularité assez incroyable. C’est un des tout meilleurs clubs français et il doit continuer de l’être.
 

« on est dans l’adaptation permanente pour anticiper ce retour à la compétition »


Que souhaitez-vous apporter à Rennes ?
Je vais apporter mon énergie, ma capacité de travail et me mettre au service de l’insitution. Je veux poursuivre ce qui a été fait. Il faut reconnaître que la position actuelle est exceptionnelle. On a une fin de saison qui s’annonce très intéressante. Mon premier objectif est de tout mettre en œuvre pour que l’on soit prêt le plus vite possible une fois que l’on pourra rejouer. On devra aborder le sprint final dans les meilleures conditions possibles. Je reste convaincu que c’est celui qui sera le plus prêt qui le remportera. Avec Julien (Stéphan), on est dans l’adaptation permanente pour anticiper ce retour à la compétition. On repartira avec les points actuels mais avec des états de forme différents car tout le monde aura pu récupérer, peut-être trop, peut-être pas assez bien. On ne sait pas quel match on jouera en premier mais il faudra être au top. La cadence sera très élevée ensuite.

Que vous êtes-vous dit avec Julien Stéphan ?
On échange pour évoquer la préparation individuelle des joueurs. Ils ne peuvent pas s’entraîner collectivement mais ils doivent avoir à l’esprit qu’ils doivent être prêts à reprendre à n’importe quel moment et garder la meilleure forme possible. Je compte sur eux pour qu’ils se comportent en grand professionnel. Les joueurs vont avoir une chance unique d’entrer encore plus dans l’histoire du Stade Rennais F.C. Ce serait pour la plupart d’entre eux une première de découvrir une compétition à laquelle on rêve tous.

Vous n’avez pas pu découvrir les infrastructures de la Piverdière mais vous connaissez bien le Roazhon Park…
C’est un stade que je connais bien pour y être venu assez souvent. J’avoue que l’ambiance y est fantastique, et elle l’est de plus en plus. J’ai toujours apprécié la ferveur du public breton, qui est un vrai public de supporters. Les supporters sont une des grandes richesses du club.

Parmi les richesses du club, il y a l’Académie. Quelle importance donnez-vous à la formation ?
J’ai la chance d’avoir vécu deux expériences à Nancy et Monaco où le centre de formation est un élément essentiel du club. C’est encore plus vrai à Rennes, c’est un exemple de formation. C’est pour moi le cœur du projet. Ce le sera encore plus demain. L’Académie doit fournir un maximum de joueurs à l’équipe première. On doit aussi aller chercher d’autres joueurs pour accompagner les jeunes, les encadrer et les faire progresser. L’Académie, c’est pour moi le cœur du réacteur au Stade Rennais.

 

 

#ToutDonner