Vous êtes ici

Équipe pro

Ousmane Dembélé, fierté Rouge & Noir !

25 aoû 2017 15:43

21 mois après avoir effectué ses débuts chez les pros avec le Stade Rennais F.C., Ousmane Dembélé est officiellement transféré  du Borussia Dortmund au FC Barcelone. Dans cette fabuleuse trajectoire, l’Histoire retiendra aussi que le jeune Ousmane est arrivé à 13 ans au sein de l’Académie Rouge & Noir, pur produit de la formation bretonne, repéré à 8 ans, devenu, après de longues et difficiles négociations, le plus gros transfert du Stade Rennais FC. (Environ 40 millions d’euros).

Au delà des montants financiers, en rejoignant les Blaugrana, Ousmane Dembélé met aussi et surtout un coup de projecteur sur la qualité de la formation rennaise et sur celle de l’accompagnement pédagogique. Du repérage de talent à leur éclosion, Ousmane Dembélé a profité de la capacité du club à tout mettre en œuvre pour l’amener à son plus haut niveau.

Le Stade Rennais FC est particulièrement fier de l’ascension sportive d’Ousmane Dembélé à qui nous souhaitons sincèrement la meilleure réussite possible dans la suite de sa carrière.
 

Armand Djiré, recruteur et Philippe Barraud, responsable du recrutement de l'Académie


Armand DJIRÉ – recruteur au Stade Rennais F.C.

La toute première fois que je l’ai vu, c’était à l’occasion d’un match où j’étais venu superviser Brice Samba qui jouait avec Evreux.

Ousmane avait 8 ou 9 ans. Il jouait avec ses copains sur le bord du terrain. Lorsque je l’ai vu, j’ai immédiatement flashé. Tout le monde me parlait d’un autre joueur de son âge. Mais moi, je ne voyais que lui. Grégory Badoche, responsable de l’école de Foot d’Evreux à l’époque, était mon contact. Je prenais régulièrement de ses nouvelles. Et puis je suis retourné le voir lorsqu’il avait 11 ans. Cette fois, je me suis positionné au nom du Stade Rennais auprès de Grégory. Tous les autres clubs étaient focalisés sur un jeune joueur turc. Personne ne voyait Ousmane.

Dans la foulée, j’ai pris contact avec la Maman, Fatoumata. La confiance s’est installée et je suis régulièrement venu les voir, plusieurs fois par semaine. Avec la confiance de la famille, nous avons réfléchi, avec Philippe Barraud (responsable du recrutement des jeunes), à un projet plus large et adapté au contexte familial d’Ousmane. En l’occurrence, nous avons mis en place un plan d’accompagnement inédit au club. Nous avons innové. Nous avons fait venir la famille à Rennes et satisfait à leurs besoins professionnels et personnels. Nous avons tout fait pour qu’Ousmane arrive au Stade Rennais dans les meilleures conditions possibles.

Le Stade Rennais FC a une philosophie très saine vis à vis du recrutement de jeunes joueurs et de la formation. L’équipe des recruteurs et des éducateurs est très stable, depuis des années. Cela fait 18 ans que je suis au club. Du terrain à l’éducation scolaire en passant par l’accompagnement pour l’épanouissement des garçons, les équipes d’encadrement sont très liées et compétentes.

Tout le monde est capable de voir un bon joueur. Mais la difficulté est de savoir ce que nous sommes capables de mettre en place pour l’épanouissement total et la réussite du joueur. Dès la prise de contact, nous avons une relation très particulière avec les garçons. J’ai gardé une excellente relation avec Ousmane. Nous échangeons régulièrement. Il n’oublie pas d’où il vient. J’en veux pour preuve ses retours réguliers à Rennes pour revoir ses amis du centre.

Julien STÉPHAN – entraîneur de l’équipe réserve

Quand on a la chance d’avoir un talent naturel comme celui d’Ousmane, il y a de fortes chances que l’on puisse jouer un jour ou l’autre dans un grand club. Il a une telle capacité d’adaptation qu’avec lui tout va plus vite. En France, ça a été éclair. En huit mois de Ligue 1, il a terminé meilleur espoir avec 12 buts et 5 passes décisives. À l’issue de cette expérience, il a eu l’intelligence de choisir un très bon club mais pas un très grand club européen pour grandir. Il a découvert la Ligue des Champions, il a fait une très belle saison. Son rêve était de jouer au Barça, il a sauté sur l’occasion. Que ça arrive aussi vite c’est surprenant mais on s’imaginait bien qu’un jour il arriverait dans cette sphère. Il a une capacité d’élimination hors du commun. On ne sait pas s’il est droitier ou gaucher. Il peut déborder, rentrer à l’intérieur, centrer, frapper des deux pieds… Il a surtout une passion pour le jeu, il le sent. C’est un gros compétiteur. Il hait la défaite. Il est surtout insensible à la pression. C’est une qualité très forte dans le foot de haut niveau. Devant, 3 000, 30 000 ou 100 000 personnes, il continuera à jouer de manière aussi naturelle. Les éléments extérieurs n’ont pas d’impact sur lui. En plus d’un talent exceptionnel et de ce don, c’est une force énorme. Il est aussi capable de beaucoup travailler. On se dit qu’on a de la chance d’avoir croisé un joueur comme ça. Ça n’est pas donné à tout le monde. C’est d’abord le talent et le travail qui font de lui un international français qui a signé dans l’un des plus grands clubs du monde. Il a été bien formé au Stade Rennais F.C. avec les différents éducateurs qu’il a eus. On l’a vu pendant plusieurs saisons et on a vu un joueur qui a eu la volonté constante de travailler et améliorer ses points faibles.

Avec ce genre de joueur, on est encore plus exigeant qu’avec les autres car ils ont des capacités supérieures. Il ne faut surtout pas se satisfaire de ce qu’ils ont. Il faut repousser leurs limites. On savait qu’il pouvait faire de grande chose et on a essayé de lui donner la meilleure éducation sportive possible. On ne lui a jamais appris à dribbler ou éliminer un adversaire. Il a travaillé sur son efficacité. Au début il n’avait pas pris conscience de la nécessité d’avoir des chiffres, de marquer et d’être passeur décisif. Il a beaucoup travaillé sa technique de finition devant le but et les centres. Il a aussi fallu travailler sur son volume de courses et sur son repli défensif. Ça ne lui plaisait pas trop mais il en a pris conscience. On l’a éduqué dans le jeu collectif, on est très sensible à ça à Rennes. Mais on ne voulait pas dénaturer non plus ses qualités, il fallait trouver le juste milieu. Il était hors de question de réduire ses capacités d’élimination. Il a été élevé dans l’idée que l’on est toujours plus fort avec les autres que tout seul.

En tant que passionné de foot, j’adore les matchs de Ligue de Champions mais quand on connaît les joueurs un peu plus intimement et personnellement, ça prend une mesure supérieure. C’est une étape supplémentaire dans sa jeune carrière, il va atteindre le très très haut niveau avec une forte concurrence et une forte attente. Il n’a pas décidé d’être, l’un des plus gros transfert de l’histoire du foot. Je le pense suffisamment costaud et armé sur le plan mental pour supporter cette charge. On va continuer à suivre son évolution avec beaucoup d’attention et de plaisir. 

Dans la même catégorie

Équipe pro

38ème journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019, samedi 25 mai à 20h face à Lille.
(Date et horaire sous réserve de modification par la LFP).

25 mai 2019 20:00
Équipe pro

37ème journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019, samedi 18 mai à 20h face à Strasbourg.
(Date et horaire sous réserve de modification par la LFP).

18 mai 2019 20:00
Équipe pro

36ème journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019, samedi 11 mai à 20h face à Guingamp.
(Date et horaire sous réserve de modification par la LFP).

11 mai 2019 20:00
Équipe pro

35ème journée de Ligue 1 Conforama 2018-2019, samedi 4 mai à 20h face à Toulouse.
(Date et horaire sous réserve de modification par la LFP).

04 mai 2019 20:00