Vous êtes ici

Club

Sabri Lamouchi officiellement intronisé entraîneur

09 nov 2017 17:02

Quelques minutes après sa première séance en tant qu’entraîneur du Stade Rennais F.C., Sabri Lamouchi s’est rendu au Roazhon Park en compagnie du Président Olivier Létang pour sa première conférence de presse.

 

L’introduction d’Olivier Létang au début de la conférence de presse.

« Nous sommes très heureux de présenter Sabri Lamouchi. Avant de parler de lui, je voulais dire quelques mots au sujet de Christian Gourcuff pour lequel j’ai le plus profond respect comme homme et comme technicien mais l’avenir du banc de touche passe par l’arrivée de Sabri avec lequel nous avons eu un certain nombre d’échanges très importants pour définir très précisément le projet du Stade Rennais. Sabri a une expérience très importante comme joueur. Il a gagné des titres, champion de France avec Auxerre et Monaco. Il a eu une carrière à l’international, ce qui était important pour moi. Aller jouer en Italie dans les clubs de Parme et l’Inter Milan apporte une expérience forte en terme de professionnalisme et d’exigence. Ce sont des mots forts que j’utilise assez souvent. Parce que pour gagner, il faut beaucoup travailler et être dans le souci du détail. Au-delà de nos échanges, nous avons des points communs et des valeurs qui font qu’il est logique de collaborer ensemble. Il a dirigé une sélection nationale pendant une Coupe du Monde. Le choix était d’avoir un entraîneur français qui apporte un souffle nouveau avec une grosse envie de nous rejoindre, beaucoup d’enthousiasme et la volonté d’œuvrer au quotidien pour que l’on puisse avoir des résultats et des performances intéressantes. »

« Il y a de belles choses à écrire. »

Sabri Lamouchi face aux journalistes : « Inutile de vous dire à quel point je suis heureux de me présenter face à vous. Aujourd’hui, c’est un petit peu particulier parce que c’est mon anniversaire, mais c’est anecdotique. Recevoir un cadeau aussi beau dans un club aussi prestigieux. Je voudrais remercier les propriétaires, Olivier, les membres du club et les joueurs pour leur accueil. J’ai eu ce contact avec Olivier il y a plusieurs semaines. Nos échanges ont été nombreux et très intéressants. J’ai tout de suite été séduit par son discours et l’ambition qu’il a pour le Stade Rennais. J’ai toujours eu de l’estime pour le club. Quand on passe par le Roazhon Park, on sent que c’est un vrai stade de football, avec un vrai public et une vraie passion. Je suis très heureux d’être le nouvel entraîneur du Stade Rennais F.C. Il y a de belles choses à écrire. Évidemment, tout ne sera pas facile tout de suite mais je suis très enthousiaste et déterminé. »

 

 

« Je compare l’arrivée de Sabri Lamouchi à Rennes à celles de Laurent Blanc à Bordeaux ou Jocelyn Gourvennec à Guingamp »

M. Létang, pourquoi avoir fait le choix de Sabri Lamouchi ?

Je compare l’arrivée de Sabri Lamouchi à Rennes à celles de Laurent Blanc à Bordeaux ou Jocelyn Gourvennec à Guingamp, des jeunes entraîneurs, ce n’est pas péjoratif, mais avec beaucoup d’envie et des valeurs et des idées très fortes. Sabri Lamouchi a une expertise, il connaît très bien le football. On a eu beaucoup d’échanges car on voulait avoir une vision très claire pour réussir au Stade Rennais.

 

 

Sabri, le Stade Rennais F.C. reste une série de quatre victoires. C’est un contexte favorable !

J’arrive dans une situation un peu particulière en remplaçant une personne pour qui j’ai beaucoup de respect, pour l’homme et le professionnel. Je récupère une équipe qui gagne, en pleine confiance, qui est jeune et qui a du potentiel. J’ai fait ma première séance ce matin (jeudi), je découvre les joueurs qui sont à ma disposition. On va faire connaissance et essayer d’aller directement dans le vif du sujet. On va essayer de tirer le maximum des joueurs que nous avons et de donner de l’enthousiasme et de l’ambition à chacun d’entre eux pour tout simplement vibrer ensemble. Je vous assure que quand je suis arrivé, en foulant la pelouse, le stade était vide mais il a une âme. Je suis vraiment chanceux d’avoir la carrière que j’ai faite et d’être là aujourd’hui. Quand on a la chance de faire de sa passion son métier, on le fait avec plaisir. Olivier a parlé d’exigence et de détails, ça va se faire progressivement. Je suis très content des joueurs qui sont là. On va faire en sorte que cette série continue le plus longtemps possible et faire progresser individuellement et collectivement ce groupe.

Quelles sont les ambitions ?

La priorité est de penser au prochain match et ceux à venir jusqu’à la fin de l’année civile. Le calendrier est chargé et compliqué mais excitant et exaltant. C’est aussi pour ça que l’on fait ce métier. À Rennes, les gens sont passionnés, le stade est régulièrement rempli. Donner et avoir des émotions, c’est important. Je suis un compétiteur. Je veux une équipe qui joue avec une vraie personnalité.

 

 

Quel staff vous accompagne ?

J’arrive dans une institution où il y a des personnes compétentes et de bonnes infrastructures. Deux personnes arrivent avec moi, Jean-Paul Ancien et Jean-Marc Kuentz. Il est important de travailler avec de gens que l’on connaît. Le préparateur physique Grégory Gaillard reste, l’entraîneur des gardiens Olivier Sorin et Michel Troin également. J’ai besoin de leurs compétences. Il est important que l’on gagne du temps avec des personnes qui ont connaissance du sujet, c’est à dire les joueurs. Je n’arrive pas pour tout révolutionner. Ce qui existe est déjà valorisé. Je veux m’intégrer au mieux et tirer la quintessence de ces personnes pour l’intérêt du club.

« L’essentiel est d’être authentique et d’avoir les idées claires »

Comment allez-vous tactiquement utiliser vos joueurs ?

Tout le monde connaît le fameux 4-4-2 de Christian Gourcuff. En tant que joueur, je me serais régalé sous ses ordres. Je ne suis pas aussi extrême. Il m’est arrivé d’évoluer et de modifier le schéma en fonction de mon effectif. Il y aura une variété au fur et à mesure dans la saison en fonction des adversaires et de la situation. J’ai bien conscience d’arriver après quelqu’un qui a de grandes convictions. J’en ai également. J’ai besoin d’apprendre, je le ferai toujours avec une grande conviction, de la détermination et la volonté d’apporter quelque chose pour l’intérêt général. L’essentiel est d’être authentique et d’avoir les idées claires, que les joueurs comprennent ce que vous avez en tête. Je vais commencer mes entretiens individuels avec les uns et les autres. Le système est important mais l’animation l’est encore plus. Chaque entraîneur dira qu’il veut une équipe qui soit belle à voir jouer, qu’elle soit équilibrée, qu’elle soit compacte, qu’il y ait une maîtrise collective, quel que soit le système mis en place. Je veux que mes joueurs évoluent avec personnalité, qu’ils soient capables de passer d’un système à un autre, je veux qu’ils sentent le jeu.