Vous êtes ici

Équipe pro

Avant match : Caen / Stade Rennais F.C.

19 mar 2005 00:00
En arrivant vers 18h15 au stade d'Ornano de Caen, les joueurs rennais ont découvert une pelouse en piteux état. Pour prendre les 3 points ce soir en Normandie, Les Bretons devront tenir compte de l'état du terrain.

Composition des équipes


Laszlo Bölöni a reconduit la même équipe que celle de samedi dernier face à Metz. Une seule exception, Arnaud Le Lan a été remplacé par Cyril Jeunechamp qui fait son retour dans le onze du coach rennais.


Stade Rennais F.C. : Andreas Isaksson, Jean-Joël Perrier Doumbé ; Abdeslam Ouaddou, Adailton, Grégory Bourillon, Kim Källström, Toifilou Maoulida, Olivier Monterrubio, Etienne Didot, Alex Frei, Cyril Jeunechamp. Remplaçants : Jacques Faty, Olivier Sorlin, Stéphane N'Guéma, Yoann Gourcuff, Simon Pouplin.

Caen : Planté, Dugardein, Ben Askar, Zubar, Deroin, Mazure, Danjou, Eudeline, Seube, Lemaître, Faye. Remplaçants : Hébert, Watier, Hengbart, Rankovic, Gouffran.

Joueurs

Comme à son habitude, Andreas Isaksson était le premier sur le terrain. Le gardien Suédois a été très applaudi par les supporters rennais qui ont fait le déplacement à Caen.

Arnold Mvuemba connaît bien la Région. Le milieu de terrain rennais est en effet originaire de Normandie, plus précisément d'Alençon dans l'Orne.

Pour cette rencontre, le stade Michel d'Ornano sera comble. La tribune visiteur sera également très bien garnie. Plus de 800 supporters rennais ont fait le déplacement.

Un air de famille


L'architecte Jacques de Whelles qui a conçu l'enceinte du Parc des sports de la route de Lorient a également conçu celui de Caen.


Rencontre amicale

Le Stade Rennais F.C. et le Stade Malherbe de Caen entretiennent de bonnes relations.
Cet après midi, une équipe composée de la presse rennaise et des partenaires du Stade Rennais F.C. a joué sur un terrain annexe du stade Michel d'Ornano face à leurs homologues caennais. Pour l'anecdote, l'équipe rennaise a battu celle de Caen 4 buts à 2.  Ancien gardien professionnel, le journaliste Nicolas Carnec a montré qu'il n'avait pas tout perdu. Il a en effet réalisé en deuxième période quelques arrêts décisifs !

.