Vous êtes ici

Logos Ligue 1
Équipe pro

Du spectacle mais pas de victoire

29 jan 2012 23:00
Auteurs d'une très belle première période pontctuée par une ouverture du score logique signée Tongo Doumbia (14e), les Rennais qui auraient pu alourdir le score avant la pause ont été rejoints puis devancés par des Marseillais efficaces. C'est la première défaite de la saison à domicile


Le public du Parc des sports de la route de Lorient a assisté à un beau spectacle ce dimanche soir devant les caméras de Canal plus. Malheureusement le scénario du match n'a pas été en faveur des Bretons. En première période, le Stade Rennais F.C. emmené par Jirès Kembo et Yacine Brahimi très percutants sur les ailes ont ouvert le score sur une frappe sèche de Tongo Doumbia 14e.

Avec un but d'avance, le jeu breton est fluide et technique et les occasions pour doubler la marque sont réelles. Malheureusement, plus collectifs en seconde période, les Marseillais, sur " une frappe et demie " comme le soulignait Benoit Cheyrou à la fin du match, ont inscrit deux buts sans que la défense bretonne n'ait véritablement souffert.



Le fil du match :

Marseille joue bien en ce début de rencontre. Jirès Kembo et Yacine Brahimi tentent chacun des slaloms dans la défense olympienne, mais le marquage est très serré. C'est finalement dans le domaine défensif que Yacine Brahimi se montre décisif en ratissant un ballon dans les pieds de Lucho, annoncé sur le départ. Tongo Doumbia hérite du cuir et ne se pose pas de question. Sa frappe soudaine et limpide, à vingt mètres du but, trompe Mandanda. (14e)

Auteur de la perte de balle sur l'ouverture du score, Lucho est à deux doigts d'égaliser à la 22e minute. Servi par Benoît Cheyrou dans la surface, l'Argentin ne cadre pas. Cinq minutes plus tard, Amalfitano tente le lob de la tête, mais Abdoulaye Diallo se déploie pour empêcher le but.

C'est un match de haut niveau auquel assistent les 29.000 spectateurs du Stade de la route de Lorient. 28e, Jirès Kembo, de volée, envoie le ballon sous la barre, mais le portier sudiste s'envole lui aussi. Une minute plus tard, Yacine Brahimi frappe de loin, le cuir ne passe qu'à quelques centimètres de la cage.

Le milieu rennais joue dans tous les registres ce soir. D'abord tacleur décisif dans la surface sur Amalfitano, Yacine s'illustre, plus tard, à l'opposé du terrain, grâce à un festival de dribbles devant Azpilicueta.

Bien que percutants, les joueurs de Didier Deschamps inquiètent très peu Abdoulaye Diallo, pour son deuxième match de Ligue 1. Peu de temps avant de rejoindre le vestiaire, Loïc Rémy centre dans la boîte. Très solide pendant 45 minutes, Onyekachi Apam détourne involontairement le ballon et trompe son propre gardien. Une égalisation heureuse de l'OM.

La seconde période repart avec la même intensité. 46e minute, Julien Féret centre en retrait pour Jirès Kembo qui s'apprête à ajuster Mandanda. Nkoulou s'arrache pour dévier le ballon. Sur l'action qui suit, Lucho, est à la réception du centre de Rémy. Sa déviation file devant le but.

Attendu depuis longtemps sur les bords de Vilaine, Mevlut Erding fait sa première apparition avec son nouveau maillot à l'heure de jeu. Il remplace Yacine Brahimi. Victor Hugo Montaño bascule sur le couloir droit, Jirès Kembo à gauche.

La fatigue se fait sentir dans les deux camps. Le SRFC a de plus en plus de difficultés à se projeter vers l'avant.

L'adversaire en profite à la 77e minute de jeu. Valbuena ouvre le chemin pour Cheyrou qui frappe. Le jeune gardien de 19 ans lit la trajectoire du ballon, mais la main n'est pas assez ferme. Marseille mène 2 buts à 1. Coup de massue sur le stade de la route de Lorient.

Sonné, le SRFC ne reviendra pas dans le match et Marseille, qui finit mieux physiquement gère la fin de match et met fin à la série d'invincibilité des Rennais à domicile.

Il faudra réagir samedi prochain à Nancy.

Dans la même catégorie