Vous êtes ici

J1. Dijon / SRFC : les photos
Équipe pro

J1 - Dijon / SRFC : 1 - 5

07 aoû 2011 19:00
Un but refusé, deux penalties manqués, six buts inscrits, Rennais et Dijonnais se souviendront longtemps de ce premier match de la saison 2011 / 2012. Au terme d'un match spectaculaire, les joueurs de Frédéric Antonetti s'imposent 5 buts à 1 à Dijon.

La qualification pour les barrages de l'Europa League en poche, le Stade Rennais F.C. est à Dijon pour la reprise du championnat. Un jour particulier pour les Bourguignons, puisque c'est le premier match du DFCO parmi l'élite. Entraîné par Patrice Carteron, ancien défenseur rennais de 94 à 97, cette formation compte dans ses rangs Samuel Souprayen, formé au Stade Rennais F.C. et recruté cet été.

LE MATCH :

Pour leurs premières minutes parmi l'élite, les Dijonnais prennent le jeu à leur compte et le premier à tenter sa chance est Thomas Guerbert après trois minutes de jeu d'une frappe à l'entrée de la surface. Le nouveau gardien rennais Benoît Costil repousse sous sa barre.

Peu après, Razak Boukari et Jonathan Pitroipa manquent le cadre. Nouvelle occasion dijonnaise, Brice Jovial hérite du ballon, seul au point de pénalty. Sa tête plongeante trompe Benoît Costil. L'arbitre assistant siffle un hors-jeu inexistant. Le tableau d'affichage ne bouge pas mais les " Rouge et Noir " sont prévenus.

Alors que son homologue rennais est très sollicité, Jean-Daniel Padovani, le gardien de Dijon, s'illustre pour la première fois à la 15e minute sur une belle tête piquée de Victor Montano. La conséquence de cette action ? Un corner qui se transforme en occasion de but pour le DFCO. Bauthéac, conclut sa course d'une frappe contrée et reprise par Thil, signalé hors-jeu. ça chauffe dans le camp rennais.

Julien Féret manque son pénalty, Victor Montaño ouvre la voie

De plus en plus menacés, les Rennais ont l'occasion d'ouvrir le score à la demi-heure de jeu lorsque M.Fautrel siffle pénalty pour une faute sur Victor Montano. Julien Féret s'élance et envoie son ballon au dessus de la barre transversale. Le SRFC sort la tête de l'eau grâce à Victor Montaño qui inscrit le premier but de la partie à la 34e minute. A l'origine, un contre très bien mené par Jonathan Pitroipa qui lance Razak Boukari pour le centre à destination de l'attaquant colombien.

Pas le temps de souffler, les " Rouge et Noir " doublent la mise deux minutes plus tard sous les yeux de Jimmy Briand, venu voir ses amis rennais. Victor Montano sert sur un plateau Julien Féret qui parvient cette fois-ci à tromper le gardien d'un plat du pied. Un écart de buts qui ne durera pas longtemps. Juste avant de rejoindre les vestiaires, Jovial coupe la trajectoire du tir de Thil.

5 buteurs différents

Les quinze minutes de la pause règlementaire n'ont pas coupé le rythme de cette rencontre. 50e minute, Razak Boukari contre la relance de Diallo pour faire le break d'une belle frappe croisée. Pourtant à l'abri au tableau d'affichage, la défense rennaise se fait à nouveau peur en concédant un pénalty à la 51e minute de jeu. Mais ce soir, les tireurs ne sont pas en réussite. Thil trouve le poteau.

Le but dijonnais refusé en début de match aura servi d'avertissement pour le Stade Rennais F.C. Au stade Gaston Gérard, les attaquants rennais se sont mis en évidence grâce à leur supériorité physique et technique. Kader Mangane, le capitaine, participe au festival de buts en reprenant le centre de Julien Féret à un quart d'heure de la fin. Alexander Tettey, entré en jeu, s'y met aussi en marquant le dernier but de la partie.

Malgré une mauvaise entame de match, les " Rouge et Noir ", leaders provisoire, ont réussi leur entrée en matière avant de recevoir le Paris SG samedi prochain.

Dans la même catégorie