Vous êtes ici

J16. Nice / SRFC
Équipe pro

J16. Nice / SRFC : 2 à 0

03 déc 2011 23:00
Les Rennais depuis le début de la saison avaient montré qu'ils savaient voyager. Pourtant face à Nice, les Bretons n'ont pas eu le même rendement habituel et ils s'inclinent logiquement 2 à 0. Deux buts inscrits en première période par Monzo à la 15e sur pénalty et Civelli à la 35e minute.



Ce déplacement à Nice ne restera pas comme le match à l'extérieur le plus abouti de la saison. Rapidement menés au score par une équipe niçoise déterminée et appliquée, les " Rouge et Noir ", n'ont été que trop peu dangereux pour espérer s'imposer au stade du Ray.


Nice déterminé au coup d'envoi
Dès l'engagement, Nice met une grosse pression sur les Rennais qui ne s'attendaient peut-être pas à être aussi bousculés. 12e minute, le Stade Rennais F.C. a un premier coup de chaud lorsque Mounier trouve la barre transversale de Benoit Costil. Une minute plus tard sur une passe croisée de Mounier pour DJe Djédjé, le portier rennais commet une faute dans la surface. Monzon d'une frappe surpuissante ne laisse aucune chance à Benoit Costil et ouvre le score.

Menés au score, les " Rouge et Noir " doivent attendre la 30e minute sur un lob astucieux de Victor Montaño, bien lancé par Yann M'Vila pour porter le danger dans le camp azuréen. Mais cette occasion est orpheline, car c'est Nice qui fait le jeu et qui porte le danger.
Déjà deux minutes auparavant, les Azuréens ne sont pas loin de doubler la mise sur une frappe à ras de terre d'Hellebuyck de 25 mètres.
Finalement le deuxième but arrive à la 35e minute. Civelli, après un corner, domine John Boye dans les airs et trompe Benoit Costil resté sur sa ligne.
Le Stade Rennais F.C. est sans réaction et dès l'entame de la seconde période, John Boye qui disputait son 15e match de L1 est expulsé suite à un tacle sur Mounier intenable.

Le SRFC à la peine sur les coups de pieds arrêtés

Toujours très présents physiquement, les Niçois ne laissent rien passer et empêchent les Rennais de jouer vers l'avant et sur chaque coups de pieds arrêtés, les " Rouge et Noir " concèdent une occasion comme à la 72e, où Guié Guié de la tête, a la possibilité d'alourdir le score.

L'entrée de Yacine Brahimi apporte un plus. A peine sur la pelouse que l'international Espoirs d'un extérieur du pied se montre dangereux dans le dernier quart d'heure.

Mais le Stade Rennais F.C. à dix contre onze et sans inspiration n'inquiète pas suffisamment Ospina pour pouvoir revenir dans la partie.

Les " Rouge et Noir " concèdent leur quatrième défaite de la saison. Comme face à Montpellier où les Bretons avaient été corrigés 4 à 0, il faudra réagir dès samedi dans le derby contre Brest.

Dans la même catégorie