Vous êtes ici

Logos Ligue 1
Équipe pro

J33. Brest / SRFC : 0 - 1

21 avr 2012 20:00
Grâce à un troisième succès consécutif en championnat, première série de la saison, les Rennais peuvent toujours espérer une place européenne. Sur pénalty, Julien Féret a permis à son équipe de ramener les trois points dans la capitale bretonne.

Brest qui joue sa survie en Ligue 1, le Stade Rennais F.C. qui veut rester dans la course à l'Europe, ce derby de la Bretagne promet un match ouvert. Mais le spectacle n'a pas été à la hauteur des enjeux. Un match qui a tout de même permis aux joueurs de Frédéric Antonetti de retrouver une de leur grande force, la solidité.

Pas d'occasion mais une ouverture du score logique...
D'entrée de jeu, les hommes de Frédéric Antonetti exercent un haut pressing sur la pelouse du stade Francis-le Blé. Bien aidés par les erreurs de relance de leurs adversaires, les Rennais s'offrent une belle occasion d'inquiéter le portier local en début de rencontre. 3e minute de jeu, Romain Danzé, le capitaine finistérien du SRFC, trouve Youssouf Hadji, parti à la limite du hors-jeu. Titularisé pour la troisième fois consécutive en L1, le n°19 parvient à frapper du bout du pied obligant Elana à se détendre. Les spectateurs n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent en première période. La frappe de l'international marocain étant la seule véritable occasion dans le temps règlementaire. Mais dans le temps additionnel, le SRFC est récompensé en obtenant un pénalty pour un tirage de maillot sur Jonathan Pitroipa. Malgré les sifflets nourris du public, Julien Féret prend Steve Elana à contre-pied et transforme l'essai. Deuxième but de la semaine pour le meneur du Stade Rennais F.C.

Les Rennais tiennent la marée
Alors qu'ils sont pourtant devant au tableau d'affichage, les " Rouge et Noir " retombent dans leurs travers et reculent. Encouragés par leur public, les locaux changent de visage et sont désormais plus conquérants. A l'heure de jeu, Zebina, monté aux avants-postes, se retrouve seul pour reprendre le ballon de la tête. Une occasion en or qui n'est pas concrétisée. Une histoire de centimètres qui permet au Stade Rennais F.C. de rester devant au tableau d'affichage. Alors qu'en tribunes, ça se chambre entre supporters rennais et brestois, les " Rouge et Noir " subissent toujours les assauts de leurs adversaires. Mais la solidité du bloc rennais, et en particulier la paire Apam - Kana-Biyik, puis le talent de Benoît Costil (80e) permettent au Stade Rennais F.C. de s'imposer pour la première fois en Ligue 1 sur les terres brestoises.


LES OCCASIONS :
3e minute : Romain Danzé trouve Youssouf Hadji par dessus la défense. L'attaquant rennais contrôle et frappe du bout du pied droit. Steeve Elana se couche bien.
15e minute : Perte de balle brestoise. Jean-Armel Kana-Biyik remonte seul le ballon, élimine deux défenseurs et décoche une frappe lointaine du gauche. C'est dans les gants d'Elana.
45+2 minute : BUT ! Coup franc vite joué par les Rennais au milieu de terrain. Yann M'Vila transmet à Julien Féret qui donne à Jonathan Pitroipa. Le burkinabé tente de se retourner mais est retenu par Kantari. Julien Féret se charge de tirer le pénalty. Le milieu de terrain rennais frappe à droite, Steve Elana se détend à gauche.
61e minute : Coup franc côté droit pour Brest. Grougi enroule parfaitement son ballon. Seul à la retombée, Zebina manque le but.
67e minute : D'un coup de rein, Julien Féret s'oriente vers le but et voit l'appel de Mevlut Erding. L'attaquant rennais se jette pour reprendre le centre mais ça passe à côté.
80e minute : Alphonse adresse un bon ballon à Zebina, qui en pivot, frappe au but. Benoît Costil réalise l'exploit en repoussant du pied.
82e minute : Nouvelle faute rennaise et nouveau coup de pied arrêté. Grougi enroule et Benoît Costil doit dégager des poings.

LES REACTIONS :

Frédéric Antonetti : " du courage et de la volonté "
" On fait un très bonne première mi-temps. On a bien maîtrisé. Le 1 à 0 est logique. Ensuite, en deuxième mi-temps, ils ont beaucoup poussé, on a reculé. Les coups de pieds arrêtés nous ont gênés. On a tenu au courage et à la volonté. On a prouvé que l'on est sur la voie du redressement. On est encore là à la 33e journée. Le groupe fait un parcours honorable. La série n'est pas assez longue pour prétendre être dans les cinq premiers. "

Julien Féret : " une victoire précieuse "
" C'est ce que l'on peut appeler une victoire à l'arrache mais précieuse. On a réussi à jouer assez haut en première. En deuxième, ils ont fait entrer des joueurs offensifs et on a reculé. On savait qu'on allait souffrir. On n'a pas baissé la tête et on a tenu. Nous sommes encore dans la course. Ce n'est pas facile d'oublier la Coupe de France mais on reste soudé. "

Youssouf Hadji : " nous avons du caractère "
" Il fallait se battre pour prendre les trois points. On a montré que l'on avait du caractère. Il faut continuer et s'accrocher jusqu'au bout. On doit confirmer à domicile, là où nous avons moins de réussite. "