Vous êtes ici

J5. OM / SRFC : les photos
Équipe pro

J5. OM / SRFC : 0 à 1 score final

10 sep 2011 22:00
En s'imposant 1 à 0 face à l'Olympique de Marseille, sur une belle frappe de Jirès Kembo, le Stade Rennais F.C. a frappé un grand coup ce samedi soir...

Il y a des victoires qui font grandir. Celle acquise ce samedi soir au stade Vélodrome sur la pelouse d'un des favoris au titre en sera certainement une pour la jeune équipe rennaise. Car les Bretons ont montré de belles choses. D'abord une solidité défensive avec un Benoit Costil imbattable. Ensuite, un jeu d'attaque rapide avec un Yann M'Vila, encore une fois très bon et enfin une belle efficacité illustrée par la rentrée décisive de Jirès Kembo.

Frédéric Antonetti peut avoir le sourire, car son équipe signe son deuxième succès à l'extérieur en trois déplacements et prépare ainsi au mieux son voyage à Udine jeudi prochain.

LE FIL DU MATCH :

Marseille dans l'obligation de se racheter de ses contres performances notamment à domicile met la pression sur le but breton dès le coup d'envoi. Après dix minutes de jeu où les Rennais ont fait bloc, le jeu collectif breton se met en place.

L'infranchissable Benoit Costil

Les premiers à se montrer dangereux sont les Marseillais à la 15e minute, mais ils tombent sur un Benoit Costil déjà chaud : Rémy, dans un mouchoir de poche, résiste à la charge de Jean Armel Kana-Biyik et de Kader Mangane, mais le portier rennais, d'un super réflexe, stoppe la frappe de l'international français.


Première et dernière occasion marseillaise en première période, car pour la suite, ce sont les " Rouge et Noir ", avec une défense bien en place et un Yann M'Vila, dans la continuité de son excellent début de saison, qui donnent le tempo à la rencontre. Les attaquants bretons ont des espaces et plusieurs opportunités comme à la 17e minute, sur une frappe croisée de Razak Boukari ou sur une frappe de Victor Montaño à la 40e minute.
Les Rennais ont donné du fil à retordre à cette équipe marseillaise et réalisent une première période prometteuse



Costil, toujours Costil...
En seconde période, les Rennais subissent davantage le jeu marseillais. Mais lorsque la défense est prise à défaut, Benoit Costil démontre qu'il a toutes les qualités pour concurrencer les tous meilleurs gardiens de L1. Notamment à la 51e minute, sur une frappe à bout portant de Rémy, puis sur le corner, le Rennais d'une manchette géniale détourne la tête puissante de Diarra. Et pour dégouter davantage les attaquants phocéens, Benoit Costil à la 69e minute détourne la frappe lourde de Gignac.

Mandanda répond à Costil. Jonathan Pitroipa à la 70e minute, suite à un bon mouvement de passes courtes se retrouve en bonne position. Le Burkinabé déclenche son tir que Mandanda parvient à détourner en corner.

Rentrée encore une fois payante de Jirès Kembo
La deuxième occasion rennaise en seconde période est la bonne à la 76e minute. Suite à un long dégagement de Benoit Costil, la défense marseillaise se dégage mal. Jirès Kembo est là. Sa frappe est somptueuse et il ouvre le score !

Marseille est sonné et ne se relèvera pas, car les Rennais font bloc et peuvent même inscrire un second but dans le temps additionnel sur un contre où Youssouf Hadji, seul face à Mandanda rate le cadre.

Le Stade Rennais F.C. réalise un très grand match et s'impose 1 à 0 et se positionne à la 4e place du classement.

Dans la même catégorie