Vous êtes ici

dsc00998_copie.jpg
Équipe pro

Lilian Brassier, discret mais costaud

12 juil 2020 09:50

Arrivé au Stade Rennais F.C. à 14 ans, Lilian Brassier a intégré au mois de juin et pour la première fois le groupe professionnel. Prêté la saison dernière à Valenciennes, il a connu chaque week-end les exigences du haut niveau. Après une saison aboutie dans le Nord, le natif d’Argenteuil âgé de 20 ans compte profiter de la préparation estivale pour montrer qu’il n’est plus le même joueur qu’il y a un an.



Lilian, tu reviens d’un prêt concluant à Valenciennes.

C’était ma première expérience en pro. J’ai été surpris et content mais j’avais aussi beaucoup d’appréhension. Mais il ne fallait pas reculer et se lancer. Je savais qu’il ne fallait pas rater les débuts. J’ai fait en sorte que tout se passe bien, j’ai tout mis en œuvre. La saison a été belle.


Quelle était ton appréhension ?
C’était la première fois dans un groupe pro. Là j’étais dans la cour des grands, il ne fallait pas se cacher, avancer et montrer mes qualités dès le début pour obtenir la confiance du coach.


Une 7ème place acquise en Ligue 2 avec VA. Comment juges-tu ta saison ?
À la fin, on jouait pour la 5ème place. On a réalisé un beau parcours. Pour ma première saison au haut niveau, c’est satisfaisant. Surtout qu’on ne s’était pas fixé cet objectif en début de saison. On a vu que l’on pouvait être dans le haut de tableau et on s’est donné les moyens de jouer les premiers rôles. J’ai eu la chance de jouer des beaux matches, contre Lorient et le derby contre Lens également, avec du rythme, de l’intensité, beaucoup de folie. En plus, on les a gagnés, ce sont des matches références pour moi. J’ai appris à gérer la pression mais quand on entre sur le terrain, on sent que ce sont des matches différents et attendus par les supporters.

dsc00998_copie.jpg


À quel poste as-tu évolué à Valenciennes ?
J’ai principalement joué à gauche dans une défense à trois centraux, là où j’ai joué aussi en CFA avec le Stade Rennais. Étant gaucher, c’est un poste que je connais bien. C’est ce que je préfère. Dans la saison, j’ai aussi pu occuper un rôle de piston et monter un peu plus. J’ai un peu plus participé offensivement.


Et tu as délivré deux passes décisives. C’est une bonne statistique pour un défenseur.
Oui c’est pas mal. Je me suis aguerri physiquement mais aussi mentalement. J’ai plus confiance en moi. À un moment, il faut savoir se lancer et prendre les bonnes décisions. Dans le jeu aussi, je dirais qu’il est plus mature. Je pense avoir progressé en une saison.


Tu prends tes marques pendant ce stage à Dinard ?
C’est ma première préparation avec le groupe professionnel du Stade Rennais, je découvre. Je veux montrer que ma saison à Valenciennes m’a servi. J’espère pouvoir aider l’équipe cette saison. Tout se passe bien en stage. Je rencontre mes nouveaux coéquipiers même si je connais pas mal de joueurs déjà pour avoir grandi avec eux au centre de formation. L’adaptation se passe bien.


Les coaches, Julien Stéphan, Mathieu Le Scornet et Philippe Bizeul ont un long passé à la formation. Tu penses que c’est un avantage pour les jeunes ?
Sur ce que l’on a vu les deux ou trois dernières années, il y a pas mal de jeunes qui intègrent le groupe professionnel. Après c’est à nous de montrer au coach qu’il peut avoir confiance en nous, que l’on a bien grandi et que nos années de formation ont servi. C’est le fruit du travail. On a travaillé, on n’a pas lâché et on a atteint l’équipe première. C’est une récompense. Il faut redoubler les efforts pour y rester. On s’entraîne tous les jours pour ça. Il faut avoir des ambitions. On a la chance d’être dans ce groupe. Il faut montrer de quoi on est capable.


Ton caractère dans la vie tranche avec ton tempérament sur le terrain…
Je suis silencieux en dehors mais il faut que je montre qui je suis sur le terrain. On doit montrer qu’on est présent.

dsc00998_copie.jpg


#ToutDonner