Vous êtes ici

Club

Ousmane Dembélé : « Je n’oublierai jamais mes années rennaises »

30 mai 2017 15:59

Un an après avoir quitté les rangs du Stade Rennais F.C., son club formateur, pour rejoindre ceux du Borussia Dortmund, Ousmane Dembélé va faire son grand retour au Roazhon Park vendredi soir avec l'Équipe de France. À trois jours de ce rendez-vous tant attendu par les supporters rennais et le principal intéressé ravi de rejouer devant sa famille et ses amis, l'attaquant du Borussia, grand partisan du succès des siens samedi en Coupe d'Allemagne, a accepté de répondre à nos questions au sujet de l'Équipe de France, sa saison en Allemagne et le Stade Rennais F.C.  
 

« L’ÉQUIPE DE FRANCE AU ROAZHON PARK »

J’ai hâte d’y être ! Quand j’ai appris que l’Équipe de France allait se rendre à Rennes, j’étais super content. J’en avais fait un objectif supplémentaire dans ma saison. Je me suis donné à fond pour figurer dans la liste. J’espère que l’on réalisera un bon match d’abord pour les supporters puis pour nous parce qu’on a un match important à jouer la semaine prochaine en Suède qui est ni plus ni moins le match de notre saison en Bleu. Marquer mon premier but en Équipe de France au Roazhon Park serait un très beau clin d’œil mais je ne focalise pas là-dessus. La priorité c’est le collectif, si l’occasion se présente je ne manquerai pas de la mettre au fond. Mais le plus important c’est de réaliser un match plein face au Paraguay, emmagasiner un maximum de confiance avant d’aller en Suède et de terminer la saison sur une note positive.

« LA VIE EN BLEU »

Ça se passe super bien. On a un très bon groupe. Tout le monde est concentré à 100% sur l’objectif qui est de se qualifier directement pour la prochaine Coupe du Monde. Aujourd’hui, je pense que l’Équipe de France a sa place parmi le top 5 mondial. Elle a prouvé l’été passé qu’elle était capable de réaliser de grandes choses. À nous de mettre toutes les chances de notre côté pour atteindre cet objectif.

« LA FRANCE CHAMPIONNE DU MONDE U20 ? »

De très bons joueurs composent cette Équipe de France U20, je pense notamment à Denis-Will Poha avec qui j’entretiens d’excellentes relations, Jean-Kévin Augustin, Issia Diop… Je les vois bien se hisser jusqu’en demi-finale. S’ils ont le bonheur de jouer la finale, je serai leur premier supporter. Je leur souhaite de tout cœur d’atteindre leur objectif. Cette génération a déjà remporté le titre européen alors pourquoi pas le titre mondial.

« UN SOUVENIR EN ROUGE ET NOIR »

Le derby contre Nantes restera un souvenir gravé dans ma mémoire. Mais il y a aussi la victoire à Marseille, 5 buts à 2. On surfait sur une bonne dynamique (ndlr : victoire 2-1 à Toulouse, victoire 4-1 contre Nantes et match nul 2-2 contre Lyon après avoir été mené 2-0). On était super bien préparé. On ne se prenait surtout pas la tête. On a passé une super semaine, un super moment à Marseille, en plus de ça on a réalisé un match plein.

« JORIS GNAGNON, LA RÉVÉLATION RENNAISE DE LA SAISON »

J’ai joué avec lui en jeunes, c’est un défenseur costaud, bon techniquement. Le voir à ce niveau-là ça ne m’étonne pas. Il suffit de le regarder pour constater qu’il a la tête sur les épaules. Je suis content pour lui.

« LES CLÉS DE LA RÉUSSITE »

Jouer libérer. Rester soi-même, bosser, saisir l’opportunité lorsqu’elle se présente car si elle t’échappe elle n’est pas prête de revenir d’aussitôt, montrer ce que tu sais faire sur le terrain que ce soit en U17, en U19 ou en professionnel.

« DE LA LIGUE 1 À LA CHAMPION’S LEAGUE EN PASSANT PAR L’ÉQUIPE DE FRANCE A »

Je suis bien, je suis tranquille, j’évolue dans un bon club. Je ne me prends pas la tête. Tout ce qui m’arrive c’est « incroyable » mais ce n’est pas le fruit du hasard. Je travaille dur à chaque séance, je reste humble au quotidien et j’essaie de donner le maximum sur le terrain. Parfois ça passe, d’autre fois ça ne passe pas mais le plus important c’est de persévérer, rester soi-même. On a fait une bonne saison même si on aurait préféré terminer à l’une des deux premières places. Mais l’essentiel est là, on se qualifie directement pour la prochaine Ligue des Champions. Notre campagne européenne est satisfaisante. On a terminé premier de notre groupe de Champion’s League devant le Real Madrid, on s’est hissé jusqu’en quart de finale. On vient de remporter la Coupe d’Allemagne… C’est une saison correcte.

« SA PREMIÈRE SAISON À DORTMUND »

Je pense avoir fait une bonne saison. Je dis toujours que je pourrais faire mieux mais globalement je suis plutôt satisfait de mes performances, de mon intégration… J’ai la chance d’être entouré par de très bons joueurs, d’évoluer dans une position qui permet d’exprimer mon potentiel. Footballistiquement parlant, j’ai beaucoup appris sur le plan tactique. À côté de ça, je fais beaucoup plus attention à ce que je mange par exemple, je fais plus attention à mon corps. Je me responsabilise en quelque sorte, je découvre aussi l’exigence du très haut niveau.

« LA BUNDESLIGA »

C’est un championnat très relevé. Tout le monde attaque, tout le monde défend pendant 90 minutes voire plus, ça ne s’arrête jamais ! L’intensité y est plus forte qu’en Ligue 1. Les équipes misent beaucoup sur l’attaque, peut être mise à part contre les équipes de tête.

 

Crédit photo : bvb.de

 

« ET L’ALLEMAND DANS TOUT ÇA ? »

En temps normal, j’ai un traducteur qui m’accompagne mais je prends aussi des cours d’allemand deux fois par semaine avec Raphaël Guerreiro. Je me force à apprendre malgré la difficulté de la langue. Le fait d’avoir intégré un vestiaire relativement jeune, qu’il y ait aussi les présences de Pierre-Emerick Aubameyang et de Raphaël Guerreiro, forcément ça aide à l’intégration, je ne me suis jamais senti mis de côté.

« L’ATTAQUE DU BUS AVANT LE QUART DE FINALE ALLER DE LIGUE DE CHAMPIONS »

C’était un moment difficile pour tout le groupe. À aucun moment on imagine que ce genre d’attaque puisse nous arriver. On peut s’estimer heureux car ça aurait pu être bien plus grave que ça ne l’a été. On a pris le temps d’en parler tous ensemble dans le vestiaire, on s’est rassuré et puis on s’est vite remis au travail.

« LA SAISON DU STADE RENNAIS F.C. » 

On dit souvent que le Stade Rennais F.C. peut mieux faire chaque saison mais il ne faut pas oublier qu’il y a de belles formations devant aussi. Ils se sont plutôt bien défendus, le club se stabilise dans le top 10, c’est un élément à prendre en compte. Dès que j’en avais la possibilité je regardais les matchs. J’ai encore beaucoup d’amis à Rennes, ma famille habite encore dans la région.

« LA SAISON DE LA RÉSERVE ! »

Il faut les féliciter. Sincèrement, terminer deux saisons de suite sur un titre de champion c’est exceptionnel. Je suis très content pour eux et pour le coach qui fait un travail remarquable. Ce doublé prouve encore une fois qu’il y a de la qualité, que la formation rennaise est performante. Il y a de jeunes joueurs prometteurs présents à l’Académie, j’espère qu’ils auront un jour cette chance de jouer en professionnel.

« QU’EST-CE-QU’ON PEUT TE SOUHAITER POUR DEMAIN ? » 

Être performant en club et en sélection, gagner des titres avec le Borussia Dortmund, et disputer le Mondial en Russie avec l’Équipe de France.

« UN MOT POUR LES SUPPORTERS RENNAIS »

D’abord je voudrais les remercier pour tous leurs messages de soutien. Lorsque je suis venu à Vitré j’ai passé un super moment. Si j’avais un message à leur faire passer ce serait de continuer à encourager l’équipe.

« À JAMAIS RENNAIS »

J’échange régulièrement avec Joris (Gnagnon), Sabri (Toufiqui)… À l’issue des matchs de l’Équipe de France nous partirons à nouveau en vacances ensemble. J’ai gardé contact avec Denis-Will (Poha) et de nombreux jeunes du Centre de formation. Avec Armand (Lauriente), Malo (Verbeke), Tim (Hervé) et de nombreux jeunes notamment de la génération 98 on n’arrête pas de se chambrer sur les réseaux, on se congratule... Et puis j’ai encore toute ma famille à Rennes. Dès que j’ai l’opportunité de revenir dans la région, je rentre à Rennes. C’est à Rennes que j’ai grandi, j’y ai fait toutes mes gammes. Je n’oublierai jamais toutes mes années rennaises. Si je suis là où je suis aujourd’hui c’est aussi grâce au Stade Rennais F.C.

 

MERCI AU BORUSSIA DORTMUND POUR LES PHOTOS
CRÉDIT PHOTOS : www.bvb.de