Vous êtes ici

Stade Rennais F.C. / PSG
Équipe pro

Stade Rennais F.C. / Paris SG : 1 - 1 score final

03 mai 2006 21:00
Il a manqué quelques secondes aux Rennais pour empocher les trois points. Les Bretons ont pourtant ouvert le score grâce à Kim Källström à la 72e minute de jeu mais dans les arrêts de jeu Kalou enlève la victoire aux hommes de Laszlo Bölöni.


A moins de deux semaines de la fin du championnat, le Stade Rennais F.C. avait la possibilité de s'emparer de la troisième place du championnat. Mais pour arriver à cet objectif, les « Rouge et Noir » devaient s'imposer face à Paris nouveau lauréat de la Coupe de France. Laszlo Bölöni pouvait s'appuyer sur le retour de John Mensah en charnière centrale et d'Alex Frei laissé sur le banc pour son retour.

Dans une ambiance des grands soirs, Yoann Gourcuff après deux minutes de jeu, allumait la première mèche sur un coup franc parfaitement enroulé qui frôlait le montant gauche d'Alonzo. Une minute plus tard, les Rennais remettaient la pression sur les buts d'Alonzo. Olivier Monterrubio décalait le deuxième Olivier (Sorlin) démarqué mais le tir de l'ancien Monégasque finissait dans les gants du gardien parisien.

Comme souvent cette saison, l'animation du jeu était rennaise. Kim Källström à la 10e minute sur une frappe surpuissante était tout proche de faire chavirer de bonheur les 28 425 spectateurs du Parc des sports de la route de Lorient.

Les Parisiens bien que privés de quatre titulaires (Dhorasoo, Rothen, Pauleta, Kalou) ne fermaient pas le jeu et inquiétaient le portier rennais notamment sur un corner difficilement capté par le portier suédois.

Kim Källström dans tous les bons coups donnait une nouvelle fois des frayeurs à la défense parisienne suite à un corner de Monterrubio à la 19e minute coupé de la tête par l'international suédois.

La mécanique rennaise prenait de la vitesse et à la 26e minute John Utaka dans le rôle d'accélérateur partait dans une série déroutante de dribbles mais frappait malheureusement sur un Alonzo vigilant.

Cinq minutes plus tard, c'était autour d'Olivier Monterrubio d'hausser le rythme, une nouvelle fois, sur une frappe à bout portant qu'Alonzo ne laissait pas filer.

La domination rennaise en fin de première période était incontestable mais le score restait vierge jusqu'à la pause.

Les Bretons repartaient à l'assaut du but d'Alonzo dès la reprise. 48e minute, John Utaka chipait la balle dans les pieds de Rozenhal et filait défier Alonzo. Le gardien parisien, en état de grâce, détournait encore une fois la balle en corner.

Malgré leur domination, les « Rouge et Noir » n'étaient pas à l'abri d'un retour de leur adversaire. Les joueurs de Lacombe réagissaient sur un coup franc d'Armand dévié heureusement par le mur breton.

Bien que le score n'évoluait pas à l'heure de jeu, les occasions étaient nombreuses notamment pour le Stade Rennais F.C. à la 62e minute de jeu, Monterrubio centrait pour la tête de John Utaka superbement détourné par le portier parisien.

71e minute, tournant de la rencontre. Olivier Monterrubio couloir gauche adressait un centre au second poteau pour Yoann Gourcuff ceinturé dans la surface de réparation.
Monsieur Sars indiquait le point de pénalty. Kim Källström prenait ses responsabilités et transformait ce pénalty décisif. Le Parc des sports de la route de Lorient pouvait laisser éclater sa joie !

Le Stade Rennais F.C. menait au score sur sa pelouse 1 à 0 face au Paris Saint Germain !

On rentrait dans le dernier quart d'heure et les Bretons malgré les velléités du PSG restaient solidaires. Les « Rouge et Noir » pouvaient même définitivement se rassurer sur un énième raid de John Utaka une nouvelle fois stoppé par Alonzo auteur d'un grand match.

Les cinq dernières minutes étaient particulièrement longues à s'écouler pour le public breton et malheureusement dans le temps additionnel, Kalou d'une frappe terrible égalisait pour le Paris Saint Germain.

Les hommes de Laszlo Bölöni manquaient de peu la victoire mais ce résultat n'hypothèque en rien les ambitions européennes des « Rouge et Noir ».