Vous êtes ici

Logo Stade Rennais F.C. / Strasbourg
Équipe pro

Stade Rennais F.C. / Strasbourg : 2 buts à 1 score final

04 mar 2006 20:00
Grâce à des buts signés Kim Källström (62e) et Jimmy Briand (66e), les rennais s'imposent sur le score de 2 buts à 1. Les bretons réalisent une bonne opération et occupent désormais la 9e place du championnat.

Pas de surprise ce soir dans l'effectif rennais. Andreas Isaksson, papa depuis peu, occupe les cages bretonnes. En défense, Jean-Joël Perrier-Doumbé (côté droit) et Erik Edman (côté gauche) occupent les flancs. Laszlo Bölöni a de nouveau fait confiance à la charnière centrale Mensah-Bourillon, Stéphane Mbia évoluant devant les deux hommes. Au milieu de terrain, Kim Källström et Olivier Sorlin sont associés dans l'axe. Olivier Monterrubio, capitaine, évolue à son poste habituel sur le côté gauche alors que Yoann Gourcuff anime le flanc droit. En l'absence de John Utaka, blessé, Youssouf Hadji est à la pointe de l'attaque.

En hommage à Patrick Vétier, le stade de la route de Lorient observe une minute de silence pour cet ancien journaliste passionné des « Rouge et Noir ».

Le coup d'envoi est donné par les Strasbourgeois qui se montrent les plus entreprenants en ce début de période.

Mais ce sont les Rennais qui se créent la première occasion. A la 4e minute de jeu, Sorlin crochète son vis-à-vis et centre pour Kim Källström mais le suédois manque sa reprise.

Les Alsaciens ne sont pas venus chercher le point du match nul et posent certains problèmes aux Rennais qui  ne parviennent pas à produire leur jeu de passes courtes.

Les joueurs rennais vont alors chercher de la profondeur et ils la trouvent à la 12e minute de jeu. Edman lance Olivier Monterrubio sur le flanc gauche. Malheureusment le Tarnais bute sur Puydebois bien sorti.

Cinq minutes de jeu plus tard, M.Derrien siffle un coup franc en faveur des Rennais. Kim Källström se charge de le tirer à  35 mètres du but strasbourgeois. Sa frappe lourde finit sa trajectoire dans les gants de Puydebois.

23e minute de jeu, les « Rouge et Noir » s'enhardissent. Sur une contre-attaque,  Kim Källström adresse une belle balle en profondeur, pour Olivier Monterrubio qui centre pour Youssouf Hadji. Le Marocain reprend de volée au premier poteau mais le gardien alsacien est attentif.

Les Rennais monopolisent le ballon et multiplient les offensives dans le camp adverse. En témoigne cette action à la 27e minute, Gourcuff affole la défense strasbourgeoise. Il élimine trois défenseurs et repique dans l'axe pour Youssouf Hadji. Le marocain frappe instantanément en pivot mais le gardien strasbourgeois s'interpose  une nouvelle fois.

Malgré une bonne entame de match, les Alsaciens peinent  en fin de première période mais tiennent à la mi-temps le match nul.


En début de seconde période, Laszlo Bölöni fait rentrer Jimmy Briand pour dynamiser l'attaque rennaise.

Poussés par leur public, les Bretons se montrent de plus en plus menaçants et cette domination va se concrétiser à la 62e minute.  Suite à un bon  débordement d'Olivier Monterrubio, la défense strasbourgeoise est à la peine. Hosni se fait contrer par Kim Källström qui décoche une frappe puissante à bout portant. Le portier alsacien cette fois ci est battu !


Le Stade Rennais F.C. mène 1 but à 0 !

Les Alsaciens ne réagissent pas, bien au contraire. Quatre minutes plus tard suite à un corner tiré par Olivier Monterrubio, Puydebois passe au travers et Jimmy Briand se trouve à point nommé pour propulser le ballon dans le but adverse. Le stade de la route de Lorient est à la fête.

Le Stade Rennais F.C. fait le break et mène 2 buts à 0.

A la 78e minute, le coach rennais injecte du sang frais. Jacques Faty fait son entrée en lieu et place de John Mensah très applaudit à sa sortie.

Les Strasbourgeois n'abdiquent pas et parviennent à réduire le score, une minute plus tard, sur une tête de Kanté suite à un corner de Le Pen.

Stade Rennais F.C. / Strasbourg 2 buts à 1.

Plus rien ne sera marqué jusqu'à la fin du match et M.Derrien siffle la fin de cette rencontre. Mission accomplie, les hommes de Bölöni engrangent 3 points précieux leur permettant de poursuivre leur remontée au classement.

 

Prochain match samedi 11 mars, le Stade Rennais F.C. accueille Ajaccio.


Laszlo Bölöni : «Ma première pensée va à Patrick Vétier. S'il nous regarde de la haut, je pense qu'il est heureux de cette victoire. Dans le premier quart d'heure, nous avons eu du mal à rentrer dans le match. Et puis une fois les quinze premières minutes passées, on a commencé à prendre le jeu en main. Nous avons été plus agressifs et plus performants dans le secteur offensif. Le score de 2 à 0 était logique et puis on comment une nouvelle fois, une erreur défensive et ce but. Mais l'essentiel a été atteint à savoir confirmer notre belle victoire à Lyon ».

Jimmy Briand : « C'est bien d'avoir confirmé à domicile. On enchaîne une troisième victoire consécutive, c'est positif. Dans le jeu, nous avons réalisé un bon pressing, on avait vraiment envie de gagner, notre victoire est méritée. Maintenant on sait d'où l'on vient, on garde les pieds sur terre et on fera les comptes à la fin ».

Jacky Duguépéroux, entraîneur de Strasbourg : « Le résultat et la manière sont décevants. On n'a pas réussi à se créée des occasions en première mi-temps. En deuxième période, nous sommes arrivés avec de meilleures intentions mais le Stade Rennais F.C. a joué avec ses qualités et on a cédé. Ensuite, nous nous sommes réveillés mais il était trop tard. C'est à nouveau inquiétant, nous ne sommes pas parvenus à nous créer beaucoup d'occasions. Cela faisait longtemps que ça nous était pas arrivé ».

Kim Källström : « Nous savions qu'après notre victoire face à Lyon ce match serait difficile à gagner. Nous y sommes parvenus, c'est très bien. On a mal commencé puis on petit à petit on a dominé cette équipe strasbourgeoise et nous avons gagné en costaud ».

Yoann Gourcuff : « A la mi-temps, on était toujours à 0 à 0 mais on a pas paniqué et nous sommes restés concentrés. Et puis en seconde période, nous avons concrétisé nos occasions. Ce résultat nous permet de voir nos ambitions à la hausse et de remonter au classement ».