Vous êtes ici

J07. Montpellier / SRFC
Équipe pro

J07. Montpellier / SRFC : 0 à 0 score final

26 sep 2013 23:00
Les « Rouge et Noir » poursuivent leur série d'invincibilité. Ce jeudi soir, Benoît Costil et ses coéquipiers ont livré une prestation solide hors de leurs bases. Le Stade Rennais F.C. conserve sa 5e place au classement.


Comme à Lyon, les Rennais ont misé sur la solidité défensive et ont enchaîné avec un cinquième match sans défaite. Trois jours avant la réception du FC Nantes pour le derby tant attendu, Philippe Montanier a procédé à une large revue d'effectif. L'occasion de voir évoluer Tiémoué Bakayoko, Emerson ou encore Silvio Romero.

En première mi-temps, les Montpelliérains sont les plus entreprenants et le danger n°1 se nomme Rémi Cabella. L'électron libre du MHSC est partout. 20e, 35e et 39e, le milieu de terrain pailladin prend les choses en main. Pour sa première tentative, Benoît Costil se montre impérial sur ses appuis. En face, Jourdren passe une mi-temps tranquille.

Si les 45 premières sont assez ternes, c'est pour l'instant le SRFC qui fait la bonne opération et lors du second acte, les " Rouge et Noir " confirment leur solidité défensive avec comme patron, Sylvain Armand.

A la Mosson, le spectacle n'était pas au rendez-vous mais les Stadistes peuvent se satisfaire de ce point du match nul, à l'image du point pris au stade Gerland avant le succès 2 - 0 à domicile contre Ajaccio.

On espère le même sort face au voisin nantais, dimanche à 14h.



LES OCCASIONS :
11e : Grosse frappe de Mounier aux 18 mètres. C'est tendu mais ça passe au dessus de Benoît Costil.
20e : Première grosse occasion du match. Bonne passe de Bakar pour Cabella. Benoît Costil reste bien ses appuis et stoppe le ballon d'une main ferme.
35e : Cabella est le plus entreprenant dans cette partie. Nouvelle frappe à l'extérieur de la surface. C'est trop écrasé.
39e : La passe décisive involontaire de Victor Hugo Montaño pour Cabella qui ne se pose pas de question. Ce n'est pas cadré.
41e : Beau mouvement initié par Jonathan Pitroipa. Anders Konradsen est à la conclusion. C'est trop mou pour inquiéter.
45e : 44 secondes de jeu viennent seulement de s'écouler et Victor Hugo Montaño oblige Benoît Costil à se détendre d'une frappe croisée.
52e : Belle frappe tendue de Foued Kadir. Jourdren ne prend pas de risque et boxe des deux points.
55e : Benoît Costil a nouveau sollicité sur le tir de Bakar. La 2ème mi-temps s'anime.
62e : Benoît Costil fautif et décisif. Coupable d'une mauvaise relance qui profite à Marveaux, le portier rennais se rattrape très bien grâce à une bonne sortie dans les pieds.
90e : Le MHSC met la pression. Emerson sauve son camp dans la surface face à Victor Hugo Montaño.