Vous êtes ici

J1. SRFC / Reims : les photos
Équipe pro

J1. SRFC / Reims : 2 à 1 score final

10 aoû 2013 23:00
Pour le premier match officiel de Philippe Montanier et Michel Troin sur le banc, les « Rouge et Noir » s'imposent dans la douleur 2 buts à 1. Il aura fallu un exploit personnel de Mevlut Erding dans les cinq dernières minutes de la partie pour voir le SRFC arracher sa première victoire.


Départ canon du SRFC

Le Stade Rennais F.C. avec 5 joueurs formés au club alignés au coup d'envoi (Allée, Jebbour, Danzé, T. Catherine, Pajot),commence sa saison de L1 par une victoire à domicile sous l'ère de Philippe Montanier. Mais qu'elle fut dure à obtenir tant l'adversaire du soir, le stade de Reims a posé des problèmes aux Bretons. Tout a pourtant très bien démarré. Durant le premier quart d'heure, avec un jeu mobile et des défenseurs axiaux offensifs, les Rennais (sans Julien Féret au coup d'envoi mais avec Zana Allée) imposent un rythme élevé que les Remois peinent à suivre. Vincent Pajot, très précieux au milieu, sur une passe précise d'Anders Konradsen ouvre rapidement la marque pour le SRFC et en même temps son compteur but en L1.

Reims égalise puis domine...

Mais alors que le plus dur semble être passé, les Rennais étonnement perdent le fil conducteur. Les Rémois avec l'ancien Rennais formé au club Prince Oniangué, multiplient les occasions nettes, mais Benoit Costil, très bon tout au long de la partie retarde l'échéance jusqu'à la 45e minute. Sur un corner, Oniangué, dangereux sur tous les duels aériens, dévie le ballon au second poteau pour Krychowiak qui égalise dans le but vide.

Au retour des vestiaires, le SRFC inquiète le public breton, car ce sont à nouveau les Rémois qui se créent les occasions les plus tranchantes.

Exploit personnel et décisif de M. Erding

L'entrée de Nélson Oliveira aux côtés de Mevlut Erding puis celle de Julien Féret apportent un nouveau poids et des nouvelles solutions à l'attaque rennaise. Les deux formations ont des possibilités de faire le break (30 tirs dans le match !) et c'est finalement l'attaquant Mevlut Erding, à cinq minutes du coup de sifflet final, sur une succession de dribbles dans un petit mouchoir qui délivre les 17068 spectateurs.

Philippe Montanier peut avoir le sourire, car les Rennais démarrent de belle manière leur saison. Il faudra confirmer dès samedi à Nice battu largement à Lyon 4 à 0.