Vous êtes ici

Stade Rennais F.C. / PSG
Équipe pro

J22 - SRFC / PSG : 1 à 0

05 fév 2011 23:00
Après une semaine difficile, les « Rouge et Noir » ont superbement réagi en s'imposant face à Paris dans un stade de la route de Lorient surchauffé. Grâce à Yacine Brahimi, le SRFC redore son blason et retrouve la 3e place.

Yacine Brahimi met le feu, Frédéric Antonetti expulsé

Première période :
Face à l'attaque de feu parisienne, Jean-Armel Kana-Biyik lance le match au bout de quelques minutes d'un superbe tacle sur Guillaume Hoarau. Un duel musclé entre les deux protagonistes qui ont évolué ensemble sous les couleurs du Havre.

Tour à tour, les " Rouge et Noir " sèment la zizanie dans le camp parisien. Grâce à quatre tentatives signées Brahimi, Tettey, Kana-Biyik et Danzé, le SRFC montre une réelle détermination face au deuxième du championnat.

Yacine Brahimi, l'un des joueurs en forme du mois de janvier, sonne la charge à la 20e minute de jeu. Le feu follet rennais enrhume les défenseurs parisiens avant de tromper Edel d'une superbe frappe à l'entrée de la surface de réparation. Superbe exploit !

La formation d'Antoine Kombouaré n'impressionne guère hormis une velléité à la 33e minute. Sur un débordement de Jallet, Douchez bouche bien son angle au premier poteau et s'empare du cuir. Peu après, Jean-Armel Kana-Biyik rassure sa défense en dégageant un ballon dangereux dans la surface. L'axe central rennais doit s'employer. Kévin Théophile Catherine, est lui impeccable dans un duel aérien avec Hoarau, la tour de contrôle parisienne.

Le match gagne en intensité et pas seulement que sur le terrain. Trois minutes avant la mi-temps, Monsieur Duhamel, qui n'apprécie pas la réaction de Frédéric Antonetti après une faute de Romain Danzé, abuse de son autorité et expulse l'entraîneur rennais. Le public qui ne comprend pas le comportement de l'arbitre de ce soir soutient le coach corse en scandant son nom.

Nicolas Douchez héroïque !

Seconde période :
Comme en première période, Yacine Brahimi dépose le cuir sur le crâne de Jean-Armel Kana-Biyik qui s'élance mais manque le cadre. Du mouvement, de la détermination et de l'envie, à l'image d'un Razak Boukari intenable, Frédéric Antonetti semble avoir été entendu après la déception en Coupe de France. Et quand le collectif parisien prend le dessus, c'est Nicolas Douchez qui fait le métier. Et lorsque ce dernier manque sa sortie sur Giuly qui se retrouve seul face au but, Kévin Théophile-Catherine arrive à la rescousse (58e).

Frédéric Antonetti, qui a bougé de quelques mètres pour prendre place en tribune, fait entrer Fabien Lemoine à la place de Jérôme Leroy, le métronome et vétéran du Stade Rennais, qui a encore réalisé un grand match ce soir.

Les Bretons s'exposent aux contres en ne parvenant pas à inscrire ce deuxième but. La tentative à la 75e minute de Fabien Lemoine est belle mais son ballon enroulé aux 18 mètres vient mourir au pied du poteau. Deux minutes auparavant, Nicolas Douchez avait sauvé le Stade Rennais sur une frappe à bout portant de Guillaume Hoarau. ça chauffe ! Dans les secondes qui suivent, Abdoul Camara heurte le poteau gauche d'Edel.

Les 120 minutes jouées mardi soir en Coupe pèsent dans les jambes des " Rouge et Noir ". La fraicheur de Fabien Lemoine et Abdoul Camara, entrés en jeu, permettent aux Rennais de continuer à faire le jeu tandis que le bloc parisien est coupé en deux. Dans les dernières secondes de jeu, le portier rennais est encore déterminant en touchant du bout des gants une frappe de Nêné.

Le stade de la route de la route de Lorient pousse de vive voix son équipe qui finit par s'imposer 1 à 0. Devant les caméras d'Orange, les " Rouge et Noir " sont allés chercher cette victoire avec les tripes. Bravo le Stade !