Vous êtes ici

Stade Rennais F.C. / Montpellier
Équipe pro

J25. SRFC / Montpellier : 2 - 2 score final

15 fév 2014 22:00
Au terme d'une rencontre riche en rebondissement mais ô combien frustrante, les « Rouge et Noir » concèdent l'égalisation dans les dernières minutes. Ola Toivonen avait pourtant fait le boulot en inscrivant deux buts de grande classe.


Les joueurs de Philippe Montanier ont manqué une belle occasion de passer devant leur adversaire du soir. Ce sont deux coups de tête montpelliérains qui empêchent les Rennais de prendre les trois points...


Une rencontre qui a pourtant démarré de la meilleure des manières pour les Stadistes lorsqu'à la 10e minute de jeu, Kamil Grosicki sert sur un plateau Ola Toivonen. Le Suédois coupe la trajectoire du ballon au premier poteau d'un bel extérieur du pied. Un but à la " Zlatan ", son compatriote en sélection.

Ouverture du score logique mais qui réveille Montpellier et notamment Rémy Cabella, très remuant sur le côté gauche de l'attaque. Les joueurs Pailladins poussent mais rejoignent le vestiaire en étant menés 1 à 0, alors que Foued Kadir trois minutes avant, avait trouvé la transversale de Jourdren.

En début de seconde période, Foued Kadir n'est pas plus chanceux qu'en première. 47e, la frappe croisée de l'Algérien vient taper le poteau gauche de Jourdren. Les débats sont équilibrés et Montpellier finit par trouver la faille dans le domaine aérien. 54e, sur coup franc, Tiéné dépose le cuir sur la tête de Congré. Benoît Costil ne peut rien.

Les joueurs de Rolland Courbis reprennent du poil de la bête et obligent les Bretons à procéder en contre. 65e , Romain Alessandrini, qui n'a d'ailleurs pas ménagé ses efforts pendant tout le match, voit l'appel de balle d'Ola Toivonen. Le Suédois est servi et c'est d'un extérieur du pied droit plein de finesse qu'il redonne l'avantage aux siens.

ça va d'un camp à un autre, la fin de match est stressante pour les supporters du SRFC. Malheureusement, c'est encore dans les airs, que les " Rouge et Noir " perdent leurs duels dans la zone de vérité. Peu après son entrée en jeu, Souleymane Cara saute plus haut que Cédric Hountondji et permet à son équipe de revenir au score à la 93e. Philippe Montanier, fou de rage, bondit de son banc. Sa formation a manqué une occasion incroyable de prendre ses distances sur la zone de relégation.

La frustration est grande dans les rangs rennais et les sentiments sont partagés. A l'issue de ce match nul, les joueurs de Philippe Montanier restent 15e au classement général à sept points de Valenciennes, premier relégable, avant deux matchs capitaux, le déplacement à Nantes et la réception de Guingamp.


LES TEMPS FORTS :
5e : Le très bon centre de Romain Alessandrini pour la tête d'Ola Toivonen. C'est détourné en corner par la défense.
10e : Superbe ouverture du score. Le centre de Grosicki millimétré pour Tovoinen qui coupe, au premier poteau, la trajectoire de l'extérieur du pied.

20e : Bon coup franc en dehors de la surface. Tiré puissamment par Alessandrini. Jourdren repousse tant bien que mal.
36e : Grosicki sollicite Mbengue dans la profondeur. Jourdren sort dans les pieds du défenseur rennais.
40e : Deplagne a le champ ouvert pour frapper au but. Heureusement, ce n'est pas cadré.
42e : Remise d'Alessandrini pour Kadir côté droit. L'enroulé du gauche de l'Algérien heurte la barre transversale.
47e : Pour la 2ème fois dans ce match, Foued Kadir trouve les montants, d'une frappe croisée sur le poteau gauche cette fois-ci.
47e : Le coup de canon d'Alessandrini à bout portant sur Jourdren. Le gardien montpelliérain repousse.
50e : Tête de Hilton. La parade de Benoît Costil sur sa ligne.
54e : Coup franc pour Montpellier et Tiéné dépose le cuir sur la tête de Congré qui ne manque pas l'offrande.
65e : Le doublé de Toivonen qui relance le SRFC. Lancé par Alessandrini, le Suédois ajuste le gardien d'un extérieur de grande classe.
85e : Sortie sous les acclamations du public d'Ola Toivonen. Nélson Oliveira fait son entrée.
90e : Le coup de massue de Camara au point de pénalty. Et c'est encore de la tête que Montpellier revient au score.
90+3 : Camara pas loin du doublé sur une reprise que Costil détourne du bout des gants.