Vous êtes ici

J35. SRFC / Lorient
Équipe pro

J35. SRFC / FCL : 1-1 score final

26 avr 2014 22:00
Les Rennais ont été tenus en échec par le F.C. Lorient 1-1. Dominés et menés durant plus d'une heure, les « Rouge et Noir » ont su réagir et revenir à la marque dans le dernier quart d'heure. L'entrée en jeu de Paul Georges Ntep, le buteur stadiste, n'y est pas étrangère.


L'ombre du Stade de France plane déjà
Dans les travées du Parc des sports de la route de Lorient, avant le derby face à Lorient, la finale de la Coupe de France face à Guingamp samedi prochain était dans toutes les têtes. Et c'est dans ce contexte et avec une défense remaniée où Vincent Pajot découvre notamment le poste d'arrière droit, que les Rennais ont tenté d'obtenir les trois points de la victoire qui leur assureraient leur maintien. Mais il faudra attendre pour avoir la certitude de rester en L1. Car ce samedi, les Rennais n'ont pas livré leur meilleure prestation de la saison.

Lorient n'est pas en vacances
Face à une équipe lorientaise, très mobile et bien décidée à jouer ce derby à fond, les " Rouge et Noir " se font bousculer durant plus d'une heure.
A l'entame du match, les joueurs de Philippe Montanier sont pris à la gorge par des Merlus qui les pressent haut et monopolisent la balle.
L'ouverture du score arrive rapidement. A la 17e minute sur un centre tendu d'Aliadière, Traoré, déjà bourreau la saison passée, reprend de la tête au point de pénalty, et fait mouche.

Le SRFC est sonné et peine étrangement à réagir. Les mouvements les plus tranchants sont menés essentiellement par des débordements de Romain Alessandrini. Mais Audard est vigilant.
Après la bronca du public à la mi-temps, le Stade Rennais F.C. repart en seconde période avec de meilleures intentions, mais il reste sous la menace des Lorientais qui ont eux aussi des possibilités d'enfoncer le clou.

Entrée fracassante de Paul-Georges Ntep
Pour donner plus de percussion et de fraicheur, Philippe Montanier fait entrer Foued Kadir et Paul Georges Ntep. Ce dernier donne un véritable coup de fouet à l'attaque stadiste.
C'est lui notamment à la 70e minute qui offre un ballon en retrait pour Ola Toivonen dont la frappe heurte le poteau.
Et cinq minutes plus tard, c'est à nouveau lui qui reprend victorieusement le ballon sur un corner bien frappé par Romain Alessandrini.

La fin de match est à double sens. Les deux formations cherchent la victoire, mais aucune des deux ne trouve le chemin des filets.
Les Rennais ont eu le mérite de ne pas baisser les bras dans ce derby et de revenir à la marque. Ce point pris dans la lutte pour le maintien n'est pas nul. Mais il faudra un tout autre contenu, samedi prochain pour battre Guingamp dans le grand derby de la finale de la Coupe de France !
Allez le Stade !