Vous êtes ici

Stade Rennais F.C. / Nice
Équipe pro

Le bilan du mois avec Guy Lacombe

02 avr 2008 17:00
Victoires à domicile par deux buts d'écarts contre Paris (2-0) et Lens (3-1), un match nul au Mans et une victoire récente à Monaco. Le SRFC a réalisé un mois de Mars tout à fait exceptionnel. Le point avec Guy Lacombe.

Avant le match de Sochaux du 1e mars dernier, le SRFC se classait à la 15e place. Un mois plus tard, le voilà à la 5e place. Ce mois de mars est plus que positif non ?!
Oui, c'est très satisfaisant. Il faut saluer le travail des joueurs et de toute l'équipe. Je suis notamment satisfait du travail défensif de l'équipe avec seulement 3 buts encaissés. Le retour des joueurs de la Can, Stéphane Mbia et John Mensah, nous a beaucoup apporté.


8 buts d'inscrits avec différents buteurs (2 Mickaël Pagis, 2 Olivier Thomert, sont les deux meilleurs buteurs du mois) également...
Oui, nous ne sommes pas dépendants d'un seul joueur et c'est très important. En plus, ce sont des réalisations qui sont différentes. Il n'y a pas de but « type » c'est très positif.


Ce mois-ci, votre effectif n'a pas beaucoup bougé. On retrouve une ossature similaire à chaque match avec plusieurs joueurs comme John Mensah, Stéphane Mbia, Mickaël Pagis, Jérôme Leroy, Olivier Thomert, Fabien Lemoine ou Jimmy Briand.
Comme toute équipe, il faut une certaine stabilité. Après en fonction de la forme ou de l'adversaire, il peut y avoir des changements mais il faut les faire avec parcimonie quand l'équipe tourne bien. Lorsqu'il y a quelques perturbations, il faut par contre savoir mettre en concurrence tout le monde. A Rennes, les joueurs qui ne jouent pas se donnent à fond et c'est aussi pour cela que les titulaires sont performants. La concurrence se fait lors des entraînements. Le jour du match, c'est l'efficacité. Quand vous avez de bons résultats comme actuellement moins vous touchez à l'équipe mieux elle se comporte. Il y a des affinités qui se créent. Faire de la gestion pour de la gestion, on perd des points dans le futur. Si ce n'est pas satisfaisant sur le terrain, alors c'est mon devoir de changer.


Le Stade Rennais F.C. a désormais 44 points. Le maintien est désormais acquis. Vous pensiez pouvoir l'obtenir dès la fin mars ?
Non. Cela veut dire que le groupe a de la qualité et du potentiel. On a encore des choses à améliorer notamment au niveau technique. Perdre moins le ballon notamment. Je pense que l'on joue à présent en équipe et ça c'est très satisfaisant.


Premier match de ce mois de Mars (La rencontre de Sochaux du 1e mars a déjà été évoqué le mois dernier), le Stade Rennais F.C. s'impose face à Paris 2 à 0. Deux mots reviennent souvent à vos lèvres lors de la conférence de presse : rigueur et discipline...
Oui, contre Lorient nous avions également fait preuve de discipline. Face à Paris on a eu 20 minutes un peu difficile, Paris a créé du jeu mais on su rester solide et rigoureux avec des joueurs impliqués dans le collectif. A partir de là, la réussite va à l'équipe la plus constante. La victoire est méritée.


Ce mois-ci Jérôme Leroy a été très en vue. Il est actuellement le meilleur passeur du championnat de France à égalité avec Rothen. Leroy en forme c'est tout le Stade Rennais F.C. qui semble aller de l'avant...
C'est un joueur créatif. Il est évident que lorsque l'on a un collectif solide, c'est un joueur comme lui ou Mickaël Pagis qui crée le décalage, qui surprend l'adversaire. En ce moment Jérôme a un brin de réussite, j'espère que cela va se poursuivre pour lui et l'équipe.


Après le match de Paris, Rod Fanni s'est blessé malheureusement. Vous avez du faire un choix pour le remplacer...
C'est vrai que Rod est important sur le côté droit. Il est en progression sur le plan défensif, il commençait vraiment à se mettre dans les principes défensifs que je prônais. Offensivement, on connaît sa valeur. Malheureusement il se blesse. Par chance, elle n'aura pas de conséquence pour son avenir. Par contre pour l'équipe c'est ennuyeux. J'avais un choix à faire. J'ai décidé de titulariser Stéphane Mbia sur le flanc droit. J'avais pu le voir lorsque je commentais les matches pour Canal + en 2005, il avait joué plusieurs rencontres sur le flanc droit avec Bölöni. Je savais qu'il pouvait le faire et il le fait de façon remarquable.


La saison passée Romain Danzé avait évolué à ce poste et ses prestations avaient été très bonnes. Tout le monde s'attendait à ce que vous le titularisiez...
Romain Danzé malheureusement revient de deux blessures graves. Il est très bien revenu fin janvier mais on sait très bien qu'il y a généralement un contre coup qui intervient plus tard et je pense que Romain est en train de le vivre. Est-ce que cela aurait été un bon point pour lui de le titulariser je ne suis pas sur. En étant le plus solide possible défensivement, cela permet au milieu de terrain d'être plus présent, plus solide et de pouvoir récupérer le ballon. Mais je tiens à réaffirmer que je ne fais jamais rien contre quelqu'un. Il y a des choix à faire. C'est étonnant d'entendre « Lacombe écarte ce joueur... » mais l'on oublie toujours celui que je fais entrer ! Il y a onze joueurs qui jouent actuellement et qui sont performants. Il faut voir le positif.


Deuxième match, c'est le déplacement au Mans. Le Stade Rennais F.C. aurait pu faire mieux que ce math nul au stade Léon Bollée...
Oui, en première période on domine de façon assez large. On développe du jeu et on marque un superbe but. De mémoire, je n'ai pas vu un but aussi beau depuis longtemps. L'action part du côté gauche, on a changé le jeu, on doit faire quinze passes avant de marquer ce but. C'est une attaque placée extraordinaire qui déstabilise l'adversaire pour arriver finalement à une passe en retrait pour Olivier Thomert esseulé devant le gardien. C'est une très grande satisfaction. Elle démontre encore une fois que l'équipe a un gros potentiel. En début de deuxième période, on ne va pas au bout de nos actions et généralement on le paie dans un match. C'est ce qui s'est passé. On prend un but un peu idiot. Le Mans ensuite a dominé et a mérité au final le partage des points.


On a pu voir Olivier Sorlin, Etienne Didot et Bruno Cheyrou associés au milieu du terrain. ça faisait longtemps qu'ils n'avaient pas été titularisés ensemble...
Oui, c'est un trio qui peut apporter beaucoup à un club. C'est ce que je m'évertue à leur dire. Maintenant dans le football, il y a deux phases. La première est lorsque que l'on a le ballon, et là c'est vrai qu'ils ont toutes les qualités requises. L'autre est lorsque l'on n'a pas le ballon. Et là, je pense que tout le monde doit s'y mettre et notamment ces trois joueurs.


La 3e rencontre est la réception de Lens. Grosse performance des « Rouge et Noir » avec encore une victoire par deux buts d'écarts, et un public conquis... Vous affirmez pour la première fois que le Stade Rennais F.C. peut regarder vers le haut...
Oui, après Lens on a 41 points on peut penser qu'on prendra en 8 matches les 3 points qui nous manquent. C'est surtout le match le plus abouti que l'on a joué. Lens a un gros potentiel mais on a maîtrisé le match et on inscrit de jolis buts. Trois réalisations différentes dans la conception. On a également maitrisé défensivement notre adversaire. Ce match est très intéressant pour l'avenir et je pense que la victoire acquise à Monaco vient de la confiance emmagasinée contre Lens.


Justement pour ce déplacement à Monaco : la presse parle d'un hold-up. Comment vous l'avez vécu de votre côté ?
J'ai revu le match et on ne peut pas parler de Hold-up. Effectivement, on peut penser que sur le début de la seconde période, Monaco va scorer mais on est resté solide, on a plié sans rompre ! Ensuite, c'est nous qui avons été conquérants. Ils ont obtenu beaucoup de coup de pieds arrêtés parfois justifiés parfois non. Il faut remettre les choses à leur place. Monaco a fait une grosse partie mais nous avons été solides.


Vous parlez de coup de pieds arrêtés, le SRFC ouvre le score sur corner. Cela ne peut que vous faire plaisir ?
Oui, on a beaucoup de joueurs doués de la tête. Quand on voit que John Mensah ne monte pas sur le corner c'est qu'il y a de la qualité ! Il n'était donc pas normal que l'on n'inscrive pas de buts dans ce domaine. On l'a fait face à Monaco et de façon remarquable et c'est tant mieux.


Coaching payant également. Mickaël Pagis titulaire au coup d'envoi à l'extérieur, ce n'est pas toujours le cas et vous faites entrer Sylvain Wiltord qui offre en fin de match le but décisif à Mickaël Pagis. Cela doit vous faire plaisir !
Oui, j'ai été moi-même étonné de la fraicheur physique de Mike. Il était très bien dans ce match. Il a pressé constamment et il a joué à merveille son rôle de leader d'attaque. Il a eu la récompense de son travail naturellement. Avec du recul, je crois que j'ai fait rentrer Nino un peu tard dans ce match car Jimmy était très fatigué. Nino, sur l'expérience et sa qualité de jeu qu'il affiche à l'entraînement je suis content car il a été décisif et ça pourrait le faire revenir.


Le Stade Rennais F.C. est désormais 5e au classement. Peut-il espérer viser plus haut ?
Les deux matches à venir nous obligent à rester humbles. Recevoir Bordeaux et se déplacer à Lyon, vous imaginez le problème ! On va jouer les matches et puis on fera le bilan. Je crois que l'année dernière, le Stade Rennais F.C. a vécu une expérience assez douloureuse dans le dernier match de la saison. Il ne faut pas se projeter, les joueurs doivent profiter de chaque match mais ne pas faire de plan sur la commette.


Le Stade Rennais F.C. à l'habitude de terminer ses saisons en boulet de canon. On a parlé de préparation physique adaptée pour mieux terminer les fins de saisons. Vous avez entraîné Paris et Sochaux. Vous êtes étonné par l'état de fraicheur de vos joueurs ?
Je ne sais pas. On parle de physique, de technique mais c'est aussi de mental. J'espère que ce sera le cas de mon équipe. Chaque année, le Stade Rennais F.C. a eu un creu terrible. Cette année, c'était presque un gouffre !  Je pense que mentalement le fait d'avoir vécu ce type d'épreuve et de s'en sortir fait que les joueurs lâchent moins qu'une équipe qui est restée régulière.


Fabien Lemoine  vu par Guy Lacombe :
Fabien est un joueur qui a de la qualité dans le jeu mais qui est aussi très performant dans la récupération du ballon et c'est ce que je demande à tous les milieux. Il harcèle en permanence l'adversaire. S'il continue dans ce sens, il a effectivement un bel avenir devant lui. C'est un joueur qui apporte beaucoup au SRFC. D'ailleurs, quand il est sorti du groupe il y a eu un creux ensuite l'équipe est revenue avec de meilleurs intentions. C'est évident qu'il apporte au Stade Rennais F.C.


Etienne Didot vu par Guy Lacombe :
A l' origine, il est rentré après une blessure, il a réclamé une place de titulaire alors qu'il n'était peut être pas « au top ». D'ailleurs, ses performances ont prouvé qu'il n'était pas prêt. Je pense que cela lui a mis le doute dans la tête. Il a eu des déclarations malheureuses et s'est mis dans une situation délicate. Je pense qu'il faut qu'il digère tout cela et on va l'aider pour qu'il le fasse. J'espère ensuite qu'il reviendra encore plus fort. Je le souhaite pour le Stade Rennais F.C. En ce qui concerne son absence dans le groupe de Monaco. Je regarde à la semaine. Il n'a pas été performant à l'entraînement. Cela aurait été injurieux par rapport à un joueur qui se donne à fond à l'entraînement et qui réalise de belles prestations de ne pas le retenir et de sélectionner Etienne qui connaît une mauvaise passe Ce n'est peut être qu'une mauvaise période pour lui mais rien n'est acquis pour personne. D'abord gagner sa place dans le groupe des 18 joueurs et ensuite le onze de départ viendra naturellement.


Sylvain Wiltord vu par Guy Lacombe :
Sylvain est un grand joueur mais les autres actuellement sont en pleine forme. On a 28 joueurs à l'entraînement, il y en a 18 qui sont choisis. Les rentrants sont très importants pour moi, je l'avais dit d'ailleurs à la causerie avant Monaco. Je savais que cela pourrait être déterminant et Sylvain l'a été lors du dernier match.


Félix Katongo vu par Guy Lacombe :
C'est un joueur qui travaille bien à l'entraînement, il fait des bons matches en CFA et il marque. Il est très actif, le jour où l'équipe aura besoin de ses qualités, j'espère qu'il répondra présent.


John Mensah vu par Guy Lacombe :
Il est capitaine ce n'est pas pour rien. Je lui demande d'être au même niveau que lorsqu'il joue avec l'équipe nationale et c'est effectivement le cas. Il nous apporte sa hargne et son esprit de compétiteur. On va avoir deux gros matches à venir. J'espère que l'on va le voir au niveau international et qu'il va amener les autres à ce niveau.