Vous êtes ici

Équipe pro

Les Rennais prennent un coup sur la tête

21 aoû 2011 19:00
A Montpellier, l'accumulation des matchs s'est faîte sentir, la chaleur aussi. Défaillants collectivement, les Rennais s'inclinent lourdement sur le score 4 buts à 0.


Après la chaleur des supporters serbes à Belgrade, les " Rouge et Noir " doivent gérer celle du climat méditerranéen pour le compte de la 3e journée de championnat. Dans l'Hérault, le thermomètre dépasse les 35 degrés.

Face à la défense rennaise, Montpellier et l'intenable John Utaka insistent plusieurs fois sur le côté gauche, là où Kévin Théophile-Catherine a pris la place de Romain Danzé. Mais à chaque fois un défenseur breton est là pour dégager le cuir. Et d'un côté comme de l'autre, le dernier geste est imprécis.

Sous un soleil de plomb, les Rennais peinent à se trouver. Et lorsque qu'ils parviennent à prendre les espaces, les joueurs de René Girard n'hésitent pas à commettre des fautes. Trop lointaines pour mettre en danger, sur coups francs directs, la défense héraultaise. 25e minute de jeu, M. Alexandre Castro accorde une minute de pause, le temps de s'hydrater.

Montpellier plus frais physiquement

Un break qui apporte visiblement de la fraîcheur à l'attaque locale. 30e minute de jeu, Belhanda lance Bocaly dans le dos de la défense rennaise. Obligé de sortir à la hâte, Benoît Costil commet la faute dans les pieds. Belhanda transforme le pénalty en prenant à contre-pied le portier breton.

Les " Rouge et Noir ", qui ont laissé beaucoup de forces à Belgrade, sont en retard dans leurs interventions. Peu avant la mi-temps, Chris Mavinga et Jean-Armel Kana-Biyik récoltent chacun un carton jaune. La pause arrive à point nommé.

Face au manque de tranchant d'Abdoul Camara, l'entraîneur rennais, laisse sa chance à Razak Boukari pour le début de la seconde période.

Dernis et Camara assomment le SRFC

Jonathan Pitroipa, seul joueur capable d'accélérer cet après-midi, ne se ménage pas. Ses tentatives de dribbles réussissent mais à l'arrivée l'attaquant burkinabé ne trouve pas preneur.

Les locaux sont plus incisifs. 52e minute, Geoffrey Dernis profite du libre marquage pour frapper au but de l'extérieur de la surface. Le ballon flottant trompe Benoît Costil. Montpellier fait le break. L'entrée en jeu de Souleymane Camara va définitivement assommer les joueurs de Frédéric Antonetti. L'international sénégalais prend le dessus à deux reprises sur Kader Mangane, son coéquipier en sélection, et le reste de l'arrière-garde " Rouge et Noir ", pour réaliser le doublé. Impuissants, les joueurs de Frédéric Antonetti s'inclinent après une série de cinq matchs sans défaite. Même si la chaleur a pesé côté rennais, Frédéric Antonetti soulignait surtout " les défaillances collectives" de sa formation.

Tandis que les hommes de René Girard s'emparent du fauteuil de leader, les Rennais chutent à la 7e place avec 4 points au compteur. Mais pas le temps de gamberger, une place pour les poules de l'Europa League sera en jeu jeudi prochain.

Dans la même catégorie