Vous êtes ici

J11. OM / SRFC : les photos
Équipe pro

Un bon point ramené du Vélodrome

01 déc 2010 21:00
Dans une rencontre vivante et rythmée, le Stade Rennais F.C. obtient le point du match nul 0 à 0. Les Rennais qui ont manqué un pénalty auraient même pu obtenir, avec un peu de réalisme, les trois points de la victoire.



Amputée de Kader Mangane, Kevin Théophile Catherine, Sylvain Marveaux (auxquelles s'ajoutent les longues blessures de Fabien Lemoine, Onyekachi Apam, Alex Tettey), la jeunesse rennaise a livré une belle prestation ce mercredi dans le cadre du match en retard de la 11e journée.


Le SRFC rate le coche dans le premier quart d'heure
Dès la 5e minute, les Rennais ont l'opportunité de changer complètement la physionomie de la rencontre. A l'origine, Yann M'Vila, adresse une passe millimétrée pour Victor Montaño dont l'appel est tout aussi remarquable. Seul face à Mandanda, le portier marseillais est obligé de faire la faute. Malheureusement, l'efficacité ne s'ajoute pas à la qualité. Mandanda stoppe brillamment la frappe de Kembo.

Déçus mais pas abattus, les Bretons trouvent rapidement une nouvelle possibilité de prendre l'avantage trois minutes plus tard. Toujours grâce à une ouverture lumineuse, cette fois-ci signée, Stéphane Dalmat. Abdul Camara, par sa vitesse, passe devant Kaboré et enchaine une belle frappe à nouveau repoussée par Mandanda.

Averti à défaut d'être puni, l'OM, au quart d'heure de jeu, sort de sa torpeur et prend le jeu à son compte. Avec un Brandao, pesant et jouant juste, les Marseillais se créent leur première occasion à la 16e minute sur une frappe croisée du Brésilien. Dix minutes plus tard, la deuxième tentative de Brandao, après un relais parfait, avec Lucho donne encore plus de sueur froide à Frédéric Antonetti.


L'OM domine, le SRFC dangereux en contres
Par la suite, dominés les Rennais subissent le jeu des Marseillais surtout en première période mais sont aussi capables, sur des contres rapides et bien gérés, de porter le danger. Par exemple, à la 62e minute sur une frappe soudaine de Yann M'Vila, à nouveau très bon dans cette rencontre, ou encore à la 70e minute sur une tentative de Victor Montaño.


L'OM, à son tour, manque de réalisme
La fin de match est davantage bretonne mais c'est aussi à ce moment, que l'OM est le plus dangereux. La plus grosse occasion, certainement de la rencontre, intervient à la 78e minute. Suite à une erreur de Rod Fanni, Brandao a tout le temps de servir Lucho, qui a le but vide. Mais l'Argentin, au grand étonnement de Frédéric Antonetti, rate le cadre.

A dix minutes de la fin, Marseille, n'est menaçant que dans les arrêts de jeu sur une tête d'Ayew. Les Rennais, bien en places, avec un Nicolas Douchez rassurant et décisif obtiennent, avec panache, le point du match nul au Vélodrome. Avant de recevoir Monaco, samedi à 19h, le Stade Rennais F.C. se positionne désormais à la 5e place de la L1.

Dans la même catégorie